Knit Spirit

Je tricote, tu tricotes, il / elle tricote... et vous, vous tricotez ?

{Sport} Se motiver quand on a un coup de mou

Vous êtes nombreux à me demander sur les réseaux sociaux où je trouve la motivation et l’énergie pour faire du sport presque tous les jours de la semaine.
Tout d’abord, sachez que je suis comme vous tous, il y a des jours avec et des jours sans. Voici donc quelques petits trucs qui pourront peut-être vous aider à vous remotiver en cas de coup de mou.

Strala Yoga

► Varier les plaisirs
Pratiquer plusieurs sports permet de changer lorsque l’un d’entre eux ne vous tente pas. Par exemple : il fait trop froid et vous n’avez pas envie de sortir ? Pas de souci, on sort son tapis et on fait du yoga ou de la musculation (on redécouvre la nouvelle version de l’application NTC qui est encore mieux que la précédente) ou alors on va à la salle de sport.
Et si on a fait le tour des sports qu’on connaît, on en essaie de nouveaux (pour ma part, je teste la corde à sauter actuellement et ça fait du bien de changer).
Si vous ne voulez / pouvez pas changer de sport, changez votre façon de pratiquer. Pour la couse, modifiez votre itinéraire, mettez-vous au fractionné… A la salle de sport, tentez un nouveau cours, une nouvelle machine…

corde à sauter

► S’inscrire à une course officielle
Bon, je suis d’accord ça ne fonctionne que pour ceux qui courent mais rien de tel que de se fixer un objectif pour se motiver à sortir malgré le froid. Pour ma part, je cours à nouveau le semi-marathon de Paris en mars donc autant vous dire que je n’ai pas vraiment le choix que de chausser mes runnings plusieurs fois par semaine si je veux que ma course se passe au mieux.

► Faire du sport avec ses amis, sa famille
L’avantage, c’est qu’il y en a toujours un plus motivé qui traîne les autres et ça fait du bien de se retrouver à plusieurs pour partager un moment sportif.

► Tenir un planning sportif
Lorsqu’on écrit les choses (sur un cahier ou sur son Google Calendar), on a plus tendance à s’y tenir que si on se dit “cette semaine, ce serait bien que…”. Quand le créneau est réservé, on ne met rien d’autre à la place et on s’y tient !
Perso, en fin de semaine, je regarde où je peux caser mes créneaux de sport de la semaine à venir et je les note. J’essaie de ne pas faire la même chose 2 jours de suite.
Bien évidemment, je suis un cas à faire autant de sport, fixez-vous un seul créneau dans la semaine, c’est déjà super ! (je vous rappelle que je n’ai pas d’enfants et donc beaucoup plus de temps pour faire ce que j’ai envie, mais c’est pas parce qu’on a des enfants qu’on n’a pas le droit à du temps pour soi ^^)

Objectif : abdos en béton

► Intégrer une communauté de sportifs
S’inscrire dans un club ou alors participer à différents événements (comme ceux de Nike avec le Run 75 Crew ou Adidas et ses Boost Battle Runs) permet aussi de tenir le rythme et de sortir même lorsqu’on a la flemme (on est inscrit alors on respecte ses engagements).
Il y a aussi des sites comme Jogg.in qui vous permettent de trouver des gens qui courent en groupe près de chez vous.

► Relever des défis
Les défis, vous pouvez les lancer avec vos amis sportifs mais aussi via le Net avec des gens que vous ne connaissez pas forcément.
En janvier, histoire de bien me remettre dans la course, j’ai relevé le défi lancé par mon amie Anne : Challenge Running #Dubndiducrew starts strong in 2015. Je suis vraiment contente car même si je ne pense pas gagner le prix (nous sommes vraiment très nombreuses à participer), je suis motivée et je cours donc régulièrement.
En vous inscrivant sur Running Heroes, vous cumulez des points et vous pouvez les échanger contre des bons d’achat dans des magasins (de sport ou pas) ou pour acheter des dossards (pour plus de détails, vous pouvez relire mon article sur le sujet ici – il y a d’ailleurs un code de parrainage qui vous permettra de commencer avec 25 points à l’ouverture de votre compte).

► Plus on fait du sport et plus on a envie d’en faire
Lorsqu’on a trouvé LE sport qui nous convient, il n’y a plus vraiment besoin de se motiver car les endorphines (hormones sécrétées lors de la pratique d’un sport) sont une drogue qui vous procurent tellement de plaisir que faire du sport n’est plus une contrainte !

Et vous, quelles sont vos techniques pour vous motiver lorsque vous avez un coup de mou ? Dites-moi tout dans les commentaires.

>>> BON PLAN <<< Frais de port offerts sans minimum d'achat sur Nike FR avec le code FREEDEL952 (jusqu'au 29/01/2015) : Nike.fr (clic clic clic)

5 comments found

  1. L’hiver joue beaucoup dans les gros coups de mou .. :) Rester chez soi au chaud quand on voit qu’il fait froid dehors, ou qu’il pleut, c’est très tentant.
    Pour le moment ma technique c’est de programmer la semaine et surtout d’avoir en ligne de mire mes objectifs. Mon blog me sert aussi à rester régulière. Avoir un suivi de ce que je fais, me permet de voir mes progrès et cela m’encourage à continuer.
    Et puis le plaisir apporté par le sport aide beaucoup. Mais là on parle des jours sans, ou l’on est découragé.. donc le plaisir du sport c’est plutôt ce qui donne envie tous les jours quand on a pas de coup de mou! :)

  2. En ce moment, dur de trouver la motivation !

    Je me suis également inscrite au challenge d’Anne mais entre les heures sup au bureau et le temps très peu engageant à chaque fois que je sors un peu plus tôt, je n’ai pas pu courir aussi souvent que je ne l’aurais voulu ! Néanmoins, il m’a poussée à me dépasser par rapport à mon kilométrage habituel et rien que cela, c’est déjà une petite victoire ! :)

    Merci pour ces bons conseils en tous cas, je vais tâcher d’en piocher quelques-uns, histoire de relancer un peu la machine ! :)

  3. Ici la technique est simple : il suffit que je regarde mes poignées d’amour prendre de l’ampleur pour me dire “oulala j’ai lâché trop de lest” :-D Mais vivant en Bretagne, question météo d’hiver/automne (voire printemps et été ^_^ ) on a fait mieux pour motiver pour la course à pieds …
    Heureusement j’ai aussi le badminton, et là c’est une toute autre affaire. J’ai en effet eu la chance de trouver LA partenaire pour faire du double dame, aussi compétitrice / acharnée / motivée que moi, et qui me pousse à faire toujours plus, toujours mieux pour gravir les échelons du ranking national petit à petit.

    Je me demandais toutefois comment courir en groupe ? J’entends par là que chacun court à son rythme donc comment gérer une sortie running de groupe si chacun y va de son rythme / sa distance ? Je cours toujours seule, et parfois je m’arrête juste parce que j’en ai marre de courir là toute seule “bêtement” …

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.