Knit Spirit

Je tricote, tu tricotes, il / elle tricote... et vous, vous tricotez ?

Tricotons avec Caroline Rochet

« Tricotons avec… », c’est la rubrique qui donne la parole aux accros des aiguilles et du tricot. Nous en sommes actuellement à la 3ème saison de ces interviews tricotesques avec un nouveau lot de questions !
Bonne lecture.

Tricotons avec Caroline RochetSalut chère tricoteuse, première question de base : c’est quoi ton pseudo sur la toile et pourquoi un tel pseudo ?
Pas de pseudo ! Comme je suis journaliste (au magazine Marie Claire) et auteur de bouquins, je fais tout avec mon vrai nom, c’est plus pratique.

Est-ce que tu as un blog/site ? Si oui, c’est quoi l’adresse qu’on aille y faire un tour ? Et de quoi parle-t-il ?
En fait j’en ai deux, mais mille excuses à tes lectrices, ça ne parle pas de tricot ! Le premier recense mes articles de journaliste (www.carolinerochet.com) , sur des sujets divers comme les tendances de société, l’environnement, le web, la high-tech, la culture … Et le deuxième est consacré à mon livre « Comment (ne pas) devenir parisien », avec des extraits à picorer (www.lesparisiens.net). C’est un petit bouquin qui se moque avec amour des habitants de la capitale.

Après ces présentations indispensables, passons au cœur de l’interview, parlons tricot ! Depuis quand tricotes-tu ?
J’avais un peu appris adolescente, vaguement tenté une couverture en patchwork, puis complètement laissé tomber. Ce n’est qu’il n’y a deux ans que j’ai eu la « révélation tricot », ça m’a enchantée, et depuis, je m’éclate.

Qui t’a appris le tricot ?
Ado, c’était ma mère, mais j’ai du tout réapprendre il y a deux ans, grâce aux vidéos et aux modèles débutants très simples de Wool & The Gang. En fait, j’avais aimé leur concept, j’avais envie de me remettre aux aiguilles, j’ai essayé un modèle pour faire un article sur eux dans Marie Claire (le bonnet Zion), et j’ai tellement adoré que je n’ai jamais arrêté depuis. Je dois aussi te remercier toi, car tu fais partie de mes « professeurs » par vidéos, patrons gratuits ou articles interposés :)

Qu’est-ce qui te plaît dans le tricot ?
Comme pour la cuisine ou la couture (je viens de prendre mes premiers cours sur machine), j’adore le côté home-made … Non seulement l’acte lui-même, manuel et donc différent de mon boulot de la journée, me détend souverainement, mais le plaisir de porter (ou manger) quelque chose qu’on a fabriqué de ses mains est incommensurable. Je ne sais pas très bien expliquer pourquoi ni comment, mais ça me fait beaucoup de bien, à la fabrication comme à l’usage ensuite. C’est aussi dû à ma répulsion des dérives de notre société d’aujourd’hui, fast-fashion, fast-food en barquette, tout prêt et tout jetable en deux secondes, je me dis souvent que même s’il y a des progrès fantastiques (et que je suis fan de high-tech ou autres réjouissances), je ne suis pas née au bon siècle !

Dans quelles conditions tricotes-tu le plus souvent ?
Devant une bonne série ! Je ne suis pas encore celle qui tricote dans l’avion, le train ou sans rien faire d’autre en même temps, et comme je fais des modèles simples, je peux garder un œil sur l’écran et l’autre sur les aiguilles, ça fonctionne. Devant un bon Dexter, Modern Family ou Desperate Housewives, sans tricot, désormais, je m’ennuie presque :)

Niveau matériel et techniques : quelles sont tes aiguilles et tes fils préférés ? Quel motif préfères-tu tricoter ?
Bon, je suis encore très débutante, donc je ne pourrai pas te parler de points très complexes. J’adore les laines douces, épaisses, comme celles de WATG par exemple mais elle vieillit mal à l’usage je trouve. J’aime beaucoup la mèche XXL de Plassard, ça monte vite, c’est costaud et très doux. Côté aiguilles, je suis une inconditionnelle du bois, et grâce à toi je me suis mise aux circulaires KnitPro, au début ça m’a fait bizarre, mais quel confort ! J’adore. Pour les points, je suis pour l’instant assez classique, et je trouve le point de riz ultra joli, il tient bien et fait son effet.

Ton dernier ouvrage au tricot terminé : quoi et pour qui ? et ton prochain projet tricotesque ?
Cet hiver, j’ai fait des écharpes à toute ma famille. Là, j’étais en train de me faire une robe-pull noire pour la mi-saison, mais j’ai arrêté sur le deuxième pan parce que je suis tombée enceinte et ne risque pas de la porter avant quelques temps :-) Bon, ça j’avoue c’est un peu une excuse, en vérité j’ai surtout envie d’employer les 6 mois à venir à tricoter de la layette pour mon bébé, c’est le premier et j’ai tellement envie de lui constituer une bonne petite garde robe faite maison ! C’est très cliché, hein, mais irrésistible. J’adore le catalogue Phildar pour mamans débutantes N°29, notamment le nid d’ange, les paletots, les chaussons … Et quand j’aurai envie de faire une grande pièce, je me lancerai dans le cadeau que m’ont fait mes meilleures copines à mon dernier anniversaire : le Joli Mimi Cardigan de WATG !

Et maintenant, la question que les lecteurs préfèrent : as-tu une anecdote tricot à nous raconter ?
Probablement le premier chausson que j’ai tricoté pour la naissance de mon neveu Noé : j’étais ultra débutante, pleine de bonne volonté, j’ai pris un modèle très facile (dans le catalogue 29 dont je parle plus haut), mais mon problème, en tricot comme en cuisine, c’est que je ne peux pas m’empêcher de faire les choses « à ma sauce », en changeant deux trois trucs, en improvisant … Parfois ça marche super bien, mais là, je m’étais clairement surestimée : à l’arrivée, le chausson était parfait pour un pied octogonal, de 17 orteils et en taille 42 environ. Bon, ça m’a calmée, depuis, je suis sagement les patrons de tricots, en attendant d’être assez douée pour me la raconter.

Et le crochet, ça te tente ? Tu es accro ? Dis-nous tout !
Non, je n’ai jamais essayé encore. Je vois bien que ça peut être super (par tes posts notamment, tu as eu une bonne période à fond là dedans récemment si je ne m’abuse), mais je pense que j’y viendrai quand je serai une super pro des aiguilles et que j’aurai besoin d’un nouveau challenge, de découvrir autre chose, là j’ai déjà tant à explorer et apprendre en tricot classique, je n’ai pas encore envie de me lancer dans une nouvelle technique !

Merci d’avoir répondu à toutes ces questions.

Retrouvez toutes les précédentes interviews dans la catégorie Tricotons avec !

Si toi aussi tu veux participer à cette rubrique (et pas besoin d’être un expert des aiguilles pour participer ou même d’avoir un blog, tout le monde peut « jouer »), envoie-moi un mail pour que je te fasse parvenir le questionnaire.

5 comments found

  1. Super cette interview!
    En plus par l’auteure du livre préféré de mon mari, c’est trop top ca!!
    Juste petite info: le lien vers son site « les parisiens » ne marche pas, il renvoie comme une recherche sur le site de knit spirit.

  2. J’avoue avoir bien ri avec l’histoire du chausson aux 17 orteils ^^
    Ceci dit, je compte me lancer dans les chaussons (adultes) et chaussettes donc je ne devrais pas trop rire car d’ici à faire 18 orteils y a pas loin car moi aussi j’aime à modifier un peu les modèles.

    Je vais aller découvrir les liens de Caroline… merci pour cet interview.
    Beezoo

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.