Knit Spirit

Je tricote, tu tricotes, il / elle tricote... et vous, vous tricotez ?

{Sport} Comment choisir ses chaussures de course ?

Après avoir longtemps hésité à vous écrire cet article, je me lance enfin car vous êtes plusieurs à m’avoir demandé des conseils donc je me dis qu’il doit forcément y avoir d’autres personnes intéressées par le sujet.

{Sport} Comment choisir ses chaussures de course ?

Choisir ses chaussures de course n’est pas quelque chose à prendre à la légère car de mauvaises chaussures peuvent être sources de blessures.

► Connaître votre foulée
Il existe 3 types de foulées :
universelle (ou neutre) : l’usure de vos chaussures est homogène, au milieu de l’avant du pied
pronatrice : l’usure est asymétrique, au niveau du bord interne à l’avant du pied
supinatrice : l’usure est asymétrique, au niveau du bord externe à l’avant du pied
Vous pouvez regarder la tête de vos chaussures de ville pour déterminer votre foulée mais il est aussi possible de la faire tester dans des magasins spécialisés (certains Nike Store, Planet Jogging…)
Si jamais vous avez un doute ou que vous avez déjà été suivi pour des soucis de genoux, de pieds ou autre : consulter un podologue et voyez avec lui ce qui vous convient le mieux.
Je vous le répète encore mais NE FAITES PAS N’IMPORTE QUOI !!!! Une blessure due à des chaussures non adaptées peut vraiment être handicapant.

Nike Trail

► Savoir dans quelles conditions vous utiliserez vos chaussures
Une fois que vous avez déterminé voter votre foulée, il faut que vous sachiez pour quel type de course vous voulez utiliser vos chaussures : route ou chemin / sorties courtes (moins de 10 km) ou longues (semi-marathon)…
Encore une fois, rien de tel que de se rendre dans un magasin spécialisé pour tester différents modèles et être conseillé. Vous devez bien vous sentir dans vos chaussures dès le début sinon c’est pas la peine. Un frottement dès le début, c’est une ampoule au bout de quelques kilomètres.

Nike Free Flyknit

► Course naturelle ou pas
La course naturelle, c’est celle qui se fait sur la pointe du pied avec des chaussures minimalistes (les fameuses Free de chez Nike ou les FiveFingers par exemple). Ces chaussures ont peu ou pas d’amorti.
Personnellement, je n’ai aucun avis sur le sujet, je sais juste que les Free de chez Nike ne me conviennent pas car au bout de 5 km je ne les supporte plus. Je n’ai pas le bon déroulé de pied pour porter ce type de chaussures. J’y arrive sur tapis mais pas dehors.

Nike Vomero Shield

► Changer ses chaussures au bon moment
Les chaussures de course ne sont pas immortelles et au bout de 600 / 800 km, il faudra songer à les changer. Avant d’user ma première paire de running, je me demandais comment je saurais à quel moment me séparer de mes chaussures chéries, je suivais donc scrupuleusement dans Nike+ le nombre de kilomètres parcourus avec chaque paire de chaussures. Lorsque j’ai approché le nombre de kilomètres, j’étais plus attentive et après mon dernier semi, j’ai compris, j’ai senti vraiment la différence. Mes chaussures ne répondaient plus aussi bien, elles étaient finies. Ça m’a un peu fendu le cœur mais je les ai directement rangées au placard car courir avec des chaussures usées est aussi risque de blessure !

Nike Air Zoom Pegasus 31

► Mes chaussures
Depuis que je cours, j’ai usé plusieurs paires de chaussures et j’avoue que, sans le vouloir, je me suis retrouvée à ne courir qu’avec des Nike. C’est une marque que j’apprécie mais lorsque je me suis rendue chez Planet Jogging pour acheter les chaussures qui me porteraient sur mon premier semi-marathon, j’étais ouverte à toutes les propositions.
Ma dernière paire en date, ce sont les Nike Air Zoom Pegasus 31 (pour information, j’ai une foulée universelle). Pour le moment, j’en suis contente mais elles n’ont pas encore beaucoup de kilomètres au compteur (seulement une cinquantaine) donc je réserve mon avis. J’alterne aussi avec des Nike Trail pour les courtes distances.
Si vous le pouvez, c’est pas mal de tourner sur 2 paires de chaussures si vous courrez plusieurs fois par semaine. Ça permet aux paires de bien sécher et de se reposer entre chaque sortie et elles s’usent moins vite.

Je vous le répète donc encore une dernière fois : il faut vraiment attacher un soin particulier à ses chaussures car sinon il y a des risques de blessures, on n’achète pas des chaussures parce qu’elles sont jolies, on les achète parce qu’elles nous conviennent (et si elles sont jolies, c’est mieux ^^).

Et vous, comment avez-vous choisi vos premières chaussures ? Et par la suite, plutôt magasin ou plutôt internet ? Racontez-moi tout !

Bons plans :
♦ Promotions sur i-run.fr : jusqu’à -40% >> ici <<
♦ Promotions sur nike.fr : >> <<

17 comments found

  1. Merci pour cette article car justement mon mari et moi parlions hier d’investir dans de bonnes baskets. Je me suis mise (remise) à la course à pieds le 16 mars et là j’en suis à 57km.
    J’ai deux paires de baskets, des Kalenji à environ 30€. Pour débuter ça va je trouve mais maintenant je ressens le besoin d’en avoir de plus performantes. J’ai déjà repéré plusieurs paires dont des Asics et des Mizuno.
    Voilà maintenant je repose mes muscles avant la course de vendredi :)

  2. J’ai également les Zoom de Nike, je m’y sens bien dedans ! ^^
    J’avais commencé avec une paire basique Kalenji, puis tout de même je voulais investir. D’ailleurs je me fais faire également des semelles car des douleurs ça et là depuis des années, ce serait pas mal de ne pas les aggraver depuis que je cours.
    Je pensais investir justement dans une paire type “Free” mais chez Asics, histoire d’avoir du change et de varier suivant les distances.

  3. Ca me fait penser que je vais devoir changer les miennes. Je commence à avoir des douleurs aux orteils quand je cours, j’ai mm eu des ampoules tal en rentrant…
    Je confirme c’est super important d’avoir de bonnes chaussures.
    Chéri vient de changer les siennes et il n’a plu mal au genou quand il court. comme quoi!
    Des bisous

  4. Ayant des douleurs au genou et chevilles, les premières chaussures que j’ai acheté, je l’ai ai choisi avec un bon amorti (Icarus de Nike). Et bien je me suis vite rendu compte que ce n’était pas ça dont j’avais besoin (douleurs rapides aux articulations pendant la course). ça a été résolu en allant chez le podologue qui m’a fait des semelles. Après ça, plus de douleurs aux articulations. Ensuite j’ai acheté des kalenji Ekiden 200, moins cher et moins fun que les Nike, mais finalement très confortables.

  5. Bonjour,
    Il y a quelques années je me suis acheté des Kalenji de Decathlon, tout bêtement. Je n’ai pas pris un premier prix. Elle valaient dans les 60 euros et sont prévues pour courir sur les chemins.
    Très bon rapport qualité prix mais je crois que je dois les changer, je sens que l’amorti est émoussé.
    Donc ton article tombe à pic.
    Je ne cours pas beaucoup donc de toute façon je vais rester dans des gammes de prix raisonnables.

  6. Voilà un article très intéressant!!! D’autant plus que j’ai repris la course il y a peu de temps, et que j’ai des soucis d’ampoules qui ne partent pas (ou alors qui reviennent peu de temps après avoir disparu)! Je me posais donc la question de changer de baskets, et ton article m’a confirmé que c’était peut-être pas une si mauvaise idée…
    Alors merci beaucoup de tous ces conseils! ;)

  7. Bonjour,
    J’ai choisis les miennes par défaut !! En effet, j’ai une foulée supinatrice et en dehors d’Asics, peu de marques, à ma connaissance, font des chaussures pour ce type de foulées ! Mais j’en suis ravie et je suis encore loin des 600 km ^^
    Merci pour ton article sur le sujet :)

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.