Knit Spirit

Je tricote, tu tricotes, il / elle tricote... et vous, vous tricotez ?

Fée des mailles, la boutique qui aime le tricot

Fée des mailles, c’est Agnès, son amour du tricot, des belles matières et de la création. Une passion qui l’a poussée à ouvrir sa boutique en ligne de fils à tricoter il y a presque un an maintenant. Pour fêter (un peu en avance) cet anniversaire, j’ai le plaisir de recevoir Agnès qui a eu la gentillesse de répondre à toutes mes questions de petite curieuse.

Fee des Mailles

Bonjour Agnès, tu tiens une boutique de fils à tricoter en ligne, Fée des mailles, pourrais-tu te présenter rapidement aux lecteurs de knitspirit.net stp ?
J’ai 45 ans, un fils de 19 ans, un amoureux de 47 ans et une boutique en ligne de laines de presque 9 mois !

Tu tiens cette boutique depuis plusieurs mois maintenant et ce n’était pas ton métier d’origine, pourquoi ce changement ?
J’ai été salarié pendant 25 ans et ma vie professionnelle antérieure a été plutôt variée. J’ai exercé plusieurs métiers qui m’ont permis de développer différentes compétences qui me servent énormément aujourd’hui dans ma boutique.
Après de lourdes difficultés, j’ai ressenti un besoin de plus en plus pressant de réorientation professionnelle. Et cette idée m’est venue à l’esprit. Au départ parce que j’ai eu du mal à trouver la laine que je voulais en boutique. Ensuite, parce que j’avais envie de développer une activité créative en me servant de mes 10 doigts. Enfin, le développement du web et des réseaux sociaux, dont ceux spécialisés comme Ravelry, m’ont donné des idées. Comme je suis une personnalité plutôt indépendante et réservée, cette activité me permet de développer mon autonomie, et de partager avec des personnes qui ont la même passion. Aujourd’hui, je suis très heureuse de faire ce que je fais, et je n’ai envie que d’une chose : continuer !

Comment as-tu décidé de tout changer pour ouvrir cette boutique ?
C’est une longue histoire impossible à raconter. Et puis, il se trouve qu’est né le statut d’auto-entrepreneur. Après avoir étudié la question, je me suis dis que ce statut pouvait être une opportunité de tester cette activité, faire connaissance avec le marché, me « mettre à l’épreuve » dans la création d’entreprise. Et je ne regrette vraiment rien.

Tu vends des fils bien particuliers dans ta boutique (notamment ceux de SpinSpanSpun), pourquoi un tel choix ?
Tout d’abord parce qu’il m’apparait important de me distinguer des autres boutiques et de proposer au plus grand nombre des fils artisanaux.
SpinSpanSpun n’est pas seulement artisan. A mon sens, elle exerce un artisanat d’art. Les produits qu’elle propose sont d’excellente qualité et particulièrement originaux. Enfin, ils donnent l’opportunité de penser le tricot, ou le crochet, de façon moins « traditionnelle ». En effet, dans mon « éducation tricotesque », je voyais un modèle, j’avais envie de le faire et j’achetais la laine pour le faire. Avec des produits tels que ceux proposés par SpinSpanSpun, je vois un écheveau, et je m’imagine en train de le travailler en obtenant un résultat unique. Je trouve cette démarche intéressante et hyper créative.
Et depuis peu, je créé mon propre fil. Il a été proposé en exclusivité au festival Le Lot et La Laine et je suis très heureuse de le présenter dans ma boutique aujourd’hui. Il s’appelle IMPROMPTUE. Je le vends mis en pelote : 100 g pour 100 m. Il se tricote aux aiguilles 7-8. Mais tout dépend du projet de la cliente !
J’achète un mélange laine et alpaga brut et déjà filé, je le teins manuellement, de façon très minutieuse, en utilisant plusieurs colorants. Je n’utilise que des mordants naturels non nuisibles à l’environnement. Quand à mes teintures, elles proviennent de plantes tinctoriales : campêche, garance, curcuma, gambier (pour le moment). Je teins en utilisant 2 plantes différentes par écheveau. J’aime les couleurs, ses variations et je m’extasie à regarder ce que Dame Nature décide en définitive. Elle permet de créer un effet bayadère chaque fois différent ! Je me régale. Et j’espère que mes clientes se régaleront aussi à tricoter ce fil qui leur permettra d’obtenir un modèle unique.

En plus de vendre des fils, tu crées tes propres modèles, comment ça se passe ? Ca doit te prendre pas mal de temps, j’imagine, comment t’organises-tu ?
Je les imagine dans ma tête, souvent en fonction des fils que j’ai, je les dessine et je commence à tricoter. Souvent je détricote et retricote et redéctricote, etc. etc. J’écris au fur et à mesure ce que je fais (inutile de préciser l’état du cahier : remplis de gribouillis). Une fois le travail terminé, je re-écris « au propre ». Je le garde par devers moi pour le refaire, ou le faire refaire (il faut toujours tester !!), soit pour une commande client, soit pour moi. Pour le moment, je cumule mes patrons. Le plus difficile pour moi, est de convertir un modèle en plusieurs tailles. Mais j’adore faire ça, même si, effectivement, c’est particulièrement chronophage.

Fee des Mailles

Et ce festival de la laine dans le Lot, comment ça s’est passé ? Tu nous racontes ?
Génial. Je suis très heureuse d’avoir pu participer à ce festival. Des exposants tout aussi variés les uns que les autres étaient présents. Les visiteurs étaient très intéressés par tout ce qui était proposé. Les conférences et ateliers étaient variés et répondaient à tous les goûts ! Entre les cours d’Ysolda Teague, les ateliers photos, comment faire des teintures avec des plantes tinctoriales, les savons feutrés et bien d’autres encore, j’ai regretté ne pas avoir le don d’ubiquité pour être partout à la fois ! Ce festival a montré tous les métiers en lien avec la laine. C’était vraiment intéressant de discuter avec toutes ces personnes engagées avec passion dans l’exercice de leur métier : que ce soit les éleveurs d’animaux, les teinturiers, les fileuses…. Ces 2 jours ont été un merveilleux bain de couleurs, de rencontres, de passions partagées, d’échanges… et aussi de fous rires ! Je remercie infiniment SpinSpanSpun et A Little Market pour l’organisation de ce festival. Et, pour « pimenter » ces 2 jours, la présence d’Ysolda Teague a été un véritable vecteur créatif.
Merci encore pour tout !

Merci beaucoup pour toutes tes réponses et longue vie à Fée des Mailles !
Merci à toi de me donner la parole sur ton blog ! Et pour ce que tu fais dans le monde du tricot. Je vais très bientôt organiser un concours pour préparer le premier anniversaire de la boutique. Toutes tes lectrices seront, bien sûr, bienvenues pour y participer, si elles le souhaitent bien sûr ! Alors, Stay tuned !

J’espère que cette interview vous a plu. Si vous ne connaissiez pas Fée des mailles, je vous encourage vivement à jeter un oeil à sa boutique en ligne.

13 comments found

  1. Comme c’est sympathique de découvrir ici les personnes qui tiennent des boutiques en ligne :) On a l’impression de les connaître, un peu comme si c’était une boutique du coin ;) Merci.

  2. de lire quelqu’un d’aussi sympathique, ça donne envie d’aller faire plus souvent un tour dans sa boutique ! Merci pour cette interview.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.