My YTT diary #1

YTT = Yoga Teacher Training
Si vous me suivez sur les réseaux sociaux (en particulier Instagram), vous avez pu voir que j’ai commencé en octobre une formation pour devenir prof de yoga. Vous êtes nombreux à me poser des questions alors je me suis dit qu’un article serait peut-être le bienvenu pour vous expliquer tout ça.

My YTT diary #1

♦ Qu’est-ce qu’un YTT ?
C’est une formation diplômante reconnue par Yoga Alliance (la « haute autorité » du yoga dans le monde).
C’est un des rares diplômes « sportifs » (non, le yoga n’est pas un sport donc je mets des guillemets) reconnu partout dans le monde.
En dehors de « comment bien faire les postures », on y apprend à apprendre (et oui, ce n’est pas inné), il y a également des cours d’anatomie, de philosophie, de mythologie…
Petit rappel ne passant : prof de yoga, c’est comme coach sportif, ça ne s’improvise pas, il faut un diplôme pour exercer !!

My YTT diary #1

♦ Pourquoi un YTT ?
Depuis quelques temps, j’avais envie d’aller plus loin dans ma pratique, de décortiquer un peu plus le yoga et la formation m’est venue comme une évidence.
Après quelques recherches et avoir discuté avec ma prof Alix (qui a fait la même formation), je me suis portée sur le formation EFV (Expansion, Freedom and Voice) dispensée à Paris en anglais par Janelle et Amanda. C’est une formation sur 9 mois pour devenir prof de vinyasa. Le groupe se retrouve 1 week-end par mois (nous sommes 16) et entre deux, il y a les devoirs, les travaux en petits groupes (dans mon groupe nous sommes 3), les cours obligatoires en studio, la pratique individuelle…
Au final, si je travaille correctement, en juin, je serai diplômée du fameux RYT 200 (le diplôme de base, RYT = Registered Yoga Teacher).

My YTT diary #1

♦ Pourquoi sur autant de temps et pas en 1 mois en Inde ?
Comme vous le savez peut-être, il est possible de faire son RYT 200 en Inde (ou ailleurs) en 1 mois de cours intensifs.
Je n’ai pas choisi cette option pour différentes raisons :
– je n’ai pas 1 mois de congés à claquer pour faire ça (cf. question suivante)
– je ne m’en sens pas capable, c’est énormément d’information à ingurgité en peu de temps et je suis plus du genre à prendre mon temps pour bien m’imprégner des choses (je suis impressionnée par les personnes qui arrivent à obtenir ce diplôme en si peu de temps)
– je voulais rester dans le contexte parisien car c’est là que j’évoluerai en temps que prof et cela me permet de découvrir de nombreux studios tranquillement

My YTT diary #1

♦ Et tu vas quitter ton job ?
C’est la grande question que tout le monde me pose et la réponse est non. J’ai envie de donner des cours mais ce sera en plus de mon boulot car j’aime beaucoup trop mon travail pour le quitter et en plus, je n’ai jamais réussi à passer indépendante en temps qu’informaticienne alors ce n’est pas plus rassurant pour moi de le faire comme prof de yoga.

Voilà pour un premier aperçu. J’espère que ça vous a plu et que ça a répondu à vos questions.
Si vous en avez d’autres, les commentaires sont faits pour ça donc n’hésitez pas.
J’essaierai de poursuivre ce format au fur et à mesure de ma formation pour continuer à répondre à vos interrogations.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Ce contenu a été publié dans Sport, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à My YTT diary #1

  1. Fanny dit :

    Bonjour Gaelle, si ce n’est pas indiscret, combien coûte la formation? Est ce que tu as pu la faire financer grâce à tes points de formations (le dif ou je ne sais quoi vu que ça change de nom tous les 4 matins ) accumulés au cours de tes années dans le privé?
    Merci

    • Knit Spirit dit :

      Bonjour Fanny, ça coûte plus de 2000 euros (je n’ai pas le prix exact en tête) et je n’ai pas pu le faire financer par quoi que ce soit car je n’ai pas l’intention d’en faire mon métier. Si c’était le cas, effectivement, il y aurait moyen d’avoir des aides.

  2. Marie dit :

    Merci pour les infos, j’ai moi-même réfléchi à faire une formation, mais 2 points m’ont arrêtée pour l’instant :
    – comment choisir la bonne formation? j’avais pensé à aller chez Gérard Arnaud, aussi en Vinyasa, mais cela avait l’air d’être vraiment l’usine avec beaucoup de stagiaires… as-tu pu échanger au préalable avec des personnes qui avaient suivi la formation les années précédentes? y a-t-il une sorte de « cours d’essai » pour valider que le type d’enseignement te convient?
    – ensuite, pour se lancer en tant que prof, cela avait l’air d’être un vrai parcours du combattant avec beaucoup de mise en avant / marketing à faire (réseaux sociaux…) pour se faire connaître… crois-tu qu’il y ait encore beaucoup de « demande » d’enseignement non satisfaite sur Paris et RP?

    Merci mille fois pour tes conseils!

    • Knit Spirit dit :

      Il n’y a pas de « cours d’essai » et d’ailleurs, je ne vois pas à quoi ça pourrait ressembler car tous les cours sont différents au fur et à mesure de la formation.
      Par contre, comme je l’indique dans mon article, j’avais discuté avec Alix de la formation (elle l’a faite il y a 2 ans).
      A mon sens, le mieux, si tu as des questions, c’est de rencontrer les professeurs formateurs (pour Janelle, tu peux la voir chez Big Apple Yoga et pour Amanda, aussi chez BAY mais également chez Paris Yoga Shala). Il y a de nombreuses filles des années précédentes qui sont devenues profs de yoga, tu peux également les rencontrer.
      Par ailleurs, le yoga prend de plus en plus d’ampleur à Paris mais je n’ai aucune idée de la demande. Encore une fois, je ne veux pas en faire mon métier donc je ne me suis pas renseignée sur ce point.

  3. rachel dit :

    et bin tu vas etre ne bien bonne prof…oh que ouiiii….

  4. Jean dit :

    Merci pour ton article! J’aurais une question, s’il te plait. Que veux tu dire par « apprendre à apprendre »? Ca s’est matérialisé comment, des exercices, des livres?

    • Knit Spirit dit :

      Hi hi ! Nous en avons parlé de vive voix hier mais je réponds quand même ici au cas où d’autres personnes se poseraient la question. Pour le côté « apprendre aux autres à apprendre le yoga », nous le faisons avec les formatrices via des exercices, pas de livres sur ce point.

  5. Macaron dit :

    Bonjour à Gaëlle et aux lectrices.
    Moi, je fais du yoga en dilettante …
    Pour celles qui se posent la question d’en faire leur métier principal, je suis tombée il y a quelques jours sur cet article, qui montre qu’à priori, en vivre n’est pas non plus une sinécure : http://madame.lefigaro.fr/societe/devenir-prof-de-yoga-star-sinon-rien-151015-98919.
    Bonne fin de journée à toutes,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A compléter obligatoirement avant de valider le commentaire *