Knit Spirit

Je tricote, tu tricotes, il / elle tricote... et vous, vous tricotez ?
Être « raisonnable » au tricot ?!

Être « raisonnable » au tricot ?!

En voilà une question qu’elle est bonne ! Cet article m’a été inspiré par les conversations que nous avons eu lors de la dernière retraite Knit & Yoga et qui se prolongent sur le groupe privé WhatsApp depuis notre retour.

Raisonnable ou déraisonnable ?

Avant d’aller plus loin, je tiens à préciser un point important. Cet article est à prendre sous le ton de l’humour. Nous n’allons pas nous mentir, tout est une question de point de vue et je ne suis pas ici pour juger qui que ce soit ! Je vous laisserai d’ailleurs décider de ce qui est raisonnable ou non en fonction des sujets.

Mono ou multi projets ?!

Parmi les personnes qui tricotent (et nous pourrions étendre cela aux personnes qui font du crochet sans problème), il y a 2 grands clans :

  • le clan « un seul en cours et pas un de plus« 
  • le clan « pourquoi se limiter à un seul projet ?« 

Dans le cas du premier clan, les raisons sont multiples : éviter de s’éparpiller, rester motivé·e par la perspective du prochain projet (plus vite je termine celui en cours, plus vite j’attaque le suivant), ne pas laisser des projets prendre la poussière dans un coin…

Pour le deuxième clan, les motivations peuvent être : ne pas s’ennuyer, avoir des projets différents pour les différentes situations de la vie (le petit qu’on emporte partout, le gros réservé au tricot dans le canapé, celui qui prend la tête et pour lequel il faut être en forme…), tricoter pour plusieurs personnes en même temps (y compris soi)…

Bien évidemment, il y a des personnes qui sont toujours dans le même clan et d’autres qui varient selon le moment de l’année, de leur vie… Perso, j’ai été multi projets au début et cela fait des années que je suis mono projet.

Et puis lors de la retraite Knit & Yoga, j’ai eu un grand moment à la fois de rire et de solitude. Il y a eu cete conversation lors de laquelle celles du clan n°2 ont essayé d’expliquer à celles du clan n°1 (uniquement moi en fait) que, et je cite, « les chaussettes ne comptent pas comme un encours« … J’ai eu du mal à comprendre car je ne tricote presque que des chaussettes donc si on suit ce raisonnement, je n’ai jamais d’encours ! LOL !!!

Achat compulsif ou ciblé ?!

L’autre sujet qui divise, c’est la manière d’acheter les fils à tricoter (ou encore à crocheter, bien sûr). Là encore, nous avons globalement 2 grands groupes :

  • le groupe du « je n’achète que le fil dont j’ai besoin pour mon prochain projet » et qui, souvent, ont un petit stock de fils à tricoter
  • le groupe du « c’est beau, c’est pour moi, j’achète et on verra ce que j’en fais » et qui, généralement, ont un gros stock de fils

Pour ma part, je fais partie du premier groupe et les gens sont souvent étonnés lorsque j’explique que j’ai un tout petit stock de fils et qu’il est principalement constitué de restes.

C’est, bien sûr, un sujet qui a été abordé lors de la retraite Knit & Yoga de janvier et vous auriez dû voir ma tête lorsque celles du 2ème groupe ont dit « oh mais c’est bon, ils peuvent nous reconfiner, j’ai de quoi tenir » ! LOL encore car moi je ne tiendrais pas !!!

Sans surprise, comme pour le point précédent, j’ai grossi le trait et il y a des personnes qui naviguent d’un groupe à l’autre ou qui sont plutôt entre les deux.

Du coup, maintenant, je veux savoir ! Vous êtes mono ou multi projet ? Vous êtes du type achat compulsif ou ciblé ? Et donc raisonnable ou pas ?! Dites-moi tout en commentaire !!

Note aux curieux·ses : la photo est celle de mon encours du moment (le pull No Frills Sweater de Petite Knit).

18 comments found

  1. Tu vas te sentir moins seule, ou presque Depuis quelques temps, je suis plutôt mono ou bi projets et j’essaie d’acheter les fils correspondant à un projet. Mais, je dois faire baisser mon stash.

  2. Je suis résolument du groupe 2… J’aime jouer avec les couleurs et les points, et un seul projet m’ennuie un peu… J’ai aussi plusieurs projets selon les circonstances, celui que je tricote en voiture ( pas compliqué) celui du bord de canapé, un tout petit pour les salles d’attente, un avec des restes de laines pour jouer à les associer .. pour les achats je fais bcp brocante, vide-greniers et Emmaüs qui vendent des trésors, on m’appelle aussi souvent ds le village pour débarrasser les affaires tricot ..et je fais du tourisme laineux, c’est à dire que j’aime découvrir les magasins de laine et les pratiques du tricot à l’étranger ou partout en France et échanger sur le sujet… Avec une amie nous faisons les festivals de laine aussi…
    Nous avons la chance d’avoir de nombreux producteurs de laine ds ma région en Normandie, et plusieurs café tricot aussi !

    1. En te lisant je m’aperçois que je me retrouve pas mal dans ce que tu dis. J’aime découvrir des teinturières, avoir du stock de laine ce qui me permet en fonction de mes envies de choisir des combos. Je regarde les posdcast ou vlog des tricopines qui m’inspirent souvent par leur choix de couleurs et de modèles. Je tricote plus pour moi maintenant que je suis en pré-retraite (ça fait du bien je vous assure) sinon je tricote pour mes deux petits-enfants (2 ans) ça va vite, mon gendre, ma fille, soeur, beau-frère et bien sur pour les bébés des copines et amies. J’avoue que j’ai du mal à résister à des braderies ou solde de laines. Voilà donc plutôt team 2 je crois :-) Et merci pour tous tes modèles de chaussettes que je n’ai pas encore tricotés mais qui fait partie de mon envie 2024 : tricoter une paire de chaussette pour moi au départ et après …. en offrir. Il paraît que lorsqu’on y a gouté on a du mal à mettre autre chose !!!

  3. Bonjour, je suis poly encours(encore plus que multi), actuellement 6 encours en fonction de la lumière disponible, du temps, du lieu, de l’encombrement de l’ouvrage …..(sachant que je fais d’autres loisirs créatifs aussi peinture , céramique..). Des pelotes j’en ai tant et plus (tout est classé , rangé au dernier comptage 4kg dont 1kg de restes ), je ne suis jamais à cours quand un nouveau projet devient indispensable à réaliser immédiatement( cadeau, layette, déco). J’achète maintenant sur des coups de cœur , des écheveaux de teinturiers et teinturières sur les marchés de créateurs en quantité suffisante pour faire un pull taille XL ou je commande après avoir vu, touché( car souvent le maximum d’un même bain est 4 écheveaux de 100g). Je dois être dans le peloton de tête du clan 2

  4. Bonjour ! Mono ou multi ça dépend ! ;-) Actuellement, petite joueuse je n’ai qu’un pull homme (bientôt 500 mailles sur mes aiguilles !) et une paire de chaussette. Je monte bientôt des mailles pour un poncho ado. Je ne reste jamais jamais jamais sans une paire de chaussettes encours : ça me stresse de ne pas en avoir sur mes aiguilles !
    Pour ce qui est des achats : pratiquement uniquement sur le net (pas de salon : la foule très peu pour moi) et je viens de peser ce que j’ai : 2,5 kg dont peut-être 1 kg de reste : un de mes enfants m’a dit « mais maman t’es dingue ! » Oups ! j’adore la laine !

  5. bonsoir, je fais partie des multi projets; j’aime bien laisser un encours un peu de côté, le temps de réfléchir aux modifications éventuelles. Parfois certains tombent aux oubliettes. Et ça fait travailler le cerveau quand on le reprend même si on a la feuille avec les notes.
    Pour les achats de fils, j’ai envie de me définir comme une collectionneuse de fils. C’est terrible. Je me console en me disant qu’il doit y avoir pire que moi, j’espère!!

  6. Je suis mono-projet depuis bien longtemps. J’ai horreur de laisser traîner quelque chose pendant des mois, voire des années. Depuis un certain temps ( ou j’achetais – en solde généralement – les laines qui me plaisaient sans projet précis ), je n’achète ( presque ) plus rien. Mon dernier achat : une belle laine alpaga de l’éleveur du coin pour me tricoter des chaussettes ( Tiens, tiens !!! ;-) ). Je suis en train d’élaborer des projets pour – enfin – utiliser mon stash. Un à la fois, en limitant les achats compulsifs, je devrais pouvoir y arriver !

  7. Bonjour j’ai appris le tricot très jeune mais je n’arrivais jamais à finir un projet… généralement le devant puis un demi dos … pas de manche… et le montage ! Oups ne m’en parlez pas heureusement il y a 3 ans j’ai découvert le tricot en rond!!! Et depuis j’enchaîne les projets . Mais je me connais et ne voulant plus trouver des montages non aboutis, je me consacre à un seul projet à la fois et je n’achète que la laine nécessaire. Et lorsqu’il est presque fini, je boue d’impatience pour le prochain et l’achat de la nouvelle laine pour le réaliser et c’est Noël à chaque fois! Oui je l’avoue je suis complètement addict

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.