Knit Spirit

Je tricote, tu tricotes, il / elle tricote... et vous, vous tricotez ?
Débuter le tricot en toute sérénité

Débuter le tricot en toute sérénité

Ce blog contient de nombreuses ressources, que ce soit en vidéos ou en articles, mais il n’est pas forcément évident de s’y repérer lorsqu’on débute le tricot : par quoi commencer ? quel matériel acheté ? Les questions sont multiples alors je vais essayer d’y répondre ici pour vous donner une bonne base de départ.

Le matériel

• Quoi acheter ?

Aiguilles droites ou aiguilles circulaires, c’est à vous de voir mais il est peut-être plus simple au départ d’utiliser les classiques aiguilles droites que vous pouvez sans doute facilement vous faire prêter pour ne pas investir tout de suite.
Pour la taille, privilégiez un diamètre entre 4 et 6 mm pour ne pas vous arracher les yeux sur un ouvrage trop fin et pour ne pas avoir mal aux bras avec un ouvrage trop lourd (le risque avec de grosses aiguilles).

Au niveau du fil, prenez quelque chose de “lisse” et de couleur claire, on éviter les fils à froufrou et / ou poilus dans lesquels vous aurez du mal à repérer vos mailles.
Le fil doit être adapté à la taille d’aiguilles choisies donc il faut bien lire l’étiquette (voir l’article “Qu’est-ce qu’elle raconte mon étiquette ?”).
N’investissez pas forcément dans un fil luxueux car il va surtout vous servir à faire des tests.

• Où se fournir ?

Pour ma part, je privilégie toujours les boutiques plus ou moins proches de chez moi (Lil Weasel, Les Tricoteurs Volants, notamment) mais je sais que tout le monde n’a pas la chance d’avoir ce qu’il faut à une distance raisonnable de son domicile et / ou de son travail.
Vous pouvez donc tout à fait vous fournir sur Internet et là, l’offre est plutôt conséquente. Pour débuter, vous pouvez sans problème commander chez Bergère de France car niveau rapport qualité / prix, c’est tout à fait correct (et c’est made in France). Lorsque vous aurez plus d’expérience, vous pourrez alors vous dirigez sur des fils un peu plus onéreux.
Etant donné que je ne commande que très très rarement de fils sur le Net, je ne vous conseillerai rien d’autres mais si vous avez des recommandations à partager dans les commentaires, surtout n’hésitez pas !

Les premières mailles

Vous avez le matériel, il ne vous reste plus qu’à se lancer.
Je vous rassure toute de suite : le tricot, contrairement au crochet, c’est “juste” des mailles endroits et des mailles envers donc quand vous maîtriserez ces deux points, vous pourrez tout faire !

Pour débuter, ne vous lancez pas forcément dans un ouvrage complet. Privilégiez les carrés pour tester les points et ne pas vous décourager avec la lecture du patron. Allez-y tranquillement, pas de stress, pas de pression !

Je vous explique tout à l’écrit et plus loin, vous trouverez la vidéo qui permet de réaliser chacune des étapes.

• Monter les mailles

Le truc avec le tricot, c’est qu’il existe de nombreuses façons de faire la même chose et le montage des mailles ne dérange pas à la règle. Les techniques sont plus ou moins faciles et les rendus plus ou moins élastiques et à utiliser en fonction de l’ouvrage choisi.
Mon “go to” pour les débutants, c’est le montage des mailles à la française car c’est un montage tricoté qui permet de comprendre dès cette étape comment se tricoteront les mailles à l’endroit par la suite.

Avec cette technique, montez 20 mailles, ce sera la base de votre carré (ou votre rectangle si vous tricotez beaucoup de rangs).

Note importante : le rang de montage ne compte pas comme un rang.

• Tricoter les mailles à l’endroit

Une fois vos mailles montées, vous allez les tricoter à l’endroit. N’hésitez pas à faire plusieurs avec uniquement des mailles à l’endroit avant de passer à l’étape suivante histoire de bien maîtriser le point.
Note : lorsque vous enchaînez les rangs à l’endroit les uns à la suite des autres, vous tricotez du point mousse.

• Tricoter les mailles à l’envers

Une fois que vous avez bien compris comment réaliser les mailles à l’endroit, vous pouvez passer aux mailles à l’envers.
Encore une fois, n’hésitez pas à faire plusieurs rangs avec uniquement des mailles à l’envers avant de passer à la suite.
Note : lorsque vous enchaînez les rangs à l’envers les uns à la suite des autres, vous tricotez aussi du point mousse.

• Tricoter du jersey

Maintenant que vous savez tricoter les mailles à l’endroit et les mailles à l’envers, vous pouvez combiner les techniques. Pour le jersey, il s’agit de tricoter un rang à l’endroit suivi d’un rang à l’envers et de recommencer.

• Tricoter des côtes

Dans le cas des côtes (il en existe de plusieurs types, là, nous allons voir les côtes 1/1), il s’agit de tricoter 1 maille à l’endroit suivi d’une maille à l’envers et de recommencer l’alternance jusqu’à la fin du rang.
Pour le rang suivant, il faudra tricoter les mailles “comme elles se présentent”, c’est-à-dire, les mailles à l’endroit à l’endroit et les mailles à l’envers à l’envers !
Pas de panique, tout sera plus clair en regardant la vidéo.

• Rabattre les mailles

Une fois l’ouvrage terminé, il faut rabattre les mailles, c’est-à-dire fermer l’ouvrage et le sécuriser pour que rien ne se sauve.
Encore une fois, il existe de nombreuses techniques (c’est comme pour le montage) et pour débuter, je trouve que la méthode pour rabattre les mailles souplement est plutôt abordable car elle n’introduit pas de nouvelles techniques (votre cerveau bouillonne déjà suffisamment à ce stade).

Voilà maintenant la vidéo complète, j’ai mis un sommaire pour que vous puissiez facilement vous repérer et sur YouTube, ce sommaire est cliquable.

Les potentielles difficultés

• Votre ouvrage est irrégulier

Les débutant.e.s ont tendance à serrer énormément les mailles (le stress) et il est donc difficile d’attraper les mailles pour les tricoter. Dans ce cas, n’hésitez pas à prendre des aiguilles un peu plus grosses (0,5 mm de plus devrait suffire). Cependant, il est possible que vous ayez le souci inverse et que les mailles soient très lâches. Dans ce cas, c’est l’inverse, il faut changer pour des aiguilles un peu plus petites (commencez par descendre de 0,5 mm).

• Le nombre de mailles sur le rang a changé

Deux options s’offrent à vous : vous avez ajouté des mailles en tricotant des brins de fils qui n’étaient pas des mailles ou vous avez perdu des mailles.
Premier conseil (c’est du préventif) : comptez vos mailles au fur et à mesure et regardez que les mailles s’alignent les unes au-dessus des autres.
Deuxième conseil (c’est du curatif) : apprenez à détricoter si vous avez trop de mailles (la vidéo est là : Détricoter les mailles) et à rattraper si vous avez perdu une maille (la vidéo est ici : Rattraper une maille perdue). C’est pénible mais ça permet de mieux comprendre ce que vous faites.

Mes conseils

Mettez-vous dans un endroit au calme pour ne pas être gêné par votre entourage.
Vérifiez qu’il y a suffisamment de lumière pour ne pas vous faire mal aux yeux (et éventuellement déclencher une migraine).
Ne vous mettez pas la pression, c’est une maille après l’autre et n’oubliez pas que faire et défaire, c’est toujours faire.
Si ça vous agace, faites une pause. Respirez, allez faire un tour et revenez-y plus tard.
Mieux vaut fait que parfait donc lancez-vous et peut importe ce que ça donne la première fois, ne baissez pas les bras et faites-vous confiance !

Et après ?!

Vous vous sentez prêt.e.s à tricoter votre premier “vrai” ouvrage ? Alors allez-y ! C’est le moment de trouver le patron qui vous fait vibrer. Je déconseille la traditionnelle écharpe qui pourrait facilement vous décourager car c’est loooooooooong. Tricotez peut-être plutôt un col, c’est moins pénible et si vous décidez de le faire en rond, vous n’aurez pas de couture !
Il vous faudra sans doute acquérir d’autres techniques pour des ouvrages un peu plus complexes comme les diminutions, les augmentations…
Pour cela, il y a une page complète sur le blog qui liste toutes les vidéos qui pourront vous être utiles : Les vidéos. Il y a également un glossaire pour vous y retrouver dans les abréviations et si vous voulez vous lancer dans le tricot en anglais, il y a aussi un dictionnaire.

Pour connecter avec d’autres tricopathes, n’hésitez pas à me rejoindre sur Ravelry, j’y anime un forum avec plein de chouettes personnes qui seront ravies d’échanger avec vous et de vous conseiller.
C’est par là : Tricot(thé).

Alors, c’est parti ?
Si vous êtes plus avancé.e.s en tricot et que vous avez des conseils à partager, faites-le en commentaire !

2 comments found

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.