Knit Spirit

Je tricote, tu tricotes, il / elle tricote... et vous, vous tricotez ?

{Interview} Vince de 15h15.net, un mec qui tricote

Les clichés concernant le tricot ont la peau dure. Je tricote mais je ne suis pas une mamie, ça, je vous l’ai déjà dit. Et bien aujourd’hui, pour faire taire le cliché “le tricot, c’est pas un truc de mec”, je vous propose de lire l’interview de Vince, un mec qui tient un blog : 15h15.net et qui tricote !
Bonne lecture.

15h15

Bonjour Vince, tu es l’auteur du blog 15h15.net, un blog de tricot, pour un homme, c’est original, non ? Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ? Qui es-tu et que fais-tu dans la “vraie” vie ?
Bonjour Gaëlle ! En effet, je suis un tricoteur ! J’ai sérieusement commencé à blogger et à tricoter quasiment en même temps. A l’origine, ce blog n’était pas forcement destiné à devenir spécialisé comme il l’est aujourd’hui, 15h15.net avait plus été crée comme un journal (pas si) intime (puisque sur la Blogosphère) avec des évènements personnels que je souhaitais partager, des sites rigolos, ou de belle images / Publicité / campagnes marketing (un autre intérêt dans ma vie perso). Et puis, au fil des posts, et comme le tricot prenait une place grandissante dans ma vie, ce blog à petit à petit ‘dévié’ vers ce qu’il est aujourd’hui. Sinon, dans la vraie vie (pour revenir à ta question), j’aurais aimé te dire que je suis Webmaster ou Community Manager (des boulots de rêve pour moi)… En vrai, je suis Chef de Projet dans une SSII (ça fait beaucoup d’anglicisme mais malheureusement courant dans le monde de l’informatique)

Les clichés ont la vie dure. Le plus connu étant l’éternel “le tricot, c’est pour les mamies”. Mais il y en a aussi un autre (qui m’agace tout autant) : “les hommes qui tricotent, ils sont gays,non ?”. En tant qu’homme qui tricote, tu n’as pas trop de soucis ou de remarques désobligeantes ?
Mon dieu non ! Cela force plutôt l’admiration on dirait (enfin, c’est comme ça que je le ressens).
Bien entendu, les clichés de la mamie ou de la femme au foyer qui tricote est encore présent dans l’inconscient collectif. Il faut cependant bien se rendre compte que s’il avait une vocation économique et utilitaire (tricoter des vêtements chauds pour bébé, repriser des chaussettes), le tricot est aujourd’hui bien devenu un passe-temps ou un hobbies (et ce n’est plus forcement économique d’ailleurs). Après tout, des hommes qui tricotent, cela existe depuis très longtemps ! Qu’elle différence entre des marins qui fabriquent un filet de pêche et les noeuds sur une aiguille qui forment un tricot ? (à part – bien sur – la densité de l’ouvrage ! ). Alors, pour rester dans les clichés, forcement, si des hommes se mettent à tricoter, c’est qu’ils sont gays. Comme si toutes ces femmes qui font du bricolage sont lesbiennes ?? Dans le petit monde des tricoteurs que je fréquente sur Raverly (principalement des anglos-saxons), cela n’est même pas une question à poser ! Ce n’est pas que c’est tabou mais cela ne définit tout simplement pas la personne à proprement parler.
Je n’ai personnellement pas de problème avec l’image que cela peut renvoyer, même si je peux comprendre que certains hommes pourraient hésiter à tricoter en public.

Que dirais-tu aux hommes qui veulent se mettre au tricot mais qui n’osent pas à cause du qu’en dira-t-on ? (ou alors qui tricotent mais en cachette)
A plusieurs, on est plus fort ! Il ne faut pas hésiter à rejoindre un groupe de tricoteurs, il y en a dans toutes les grandes villes ! Et puis, si vous êtes le premier garçon, vous risquez de devenir le chouchou de ces dames ! Sérieusement, un groupe de tricot apporte non seulement de l’assurance mais aussi du savoir-faire ; vous échanger des astuces, vous allez au-delà de vos limites et vous commencez des techniques que vous n’auriez pas osé tenté seul !
De plus, j’ai vraiment le sentiment qu’un cerveau masculin, par définition cartésien et porté sur les mathématiques (c’est un cliché, bien entendu) sera parfaitement adapté pour tricoter !

Laissons un peu de côtés ses clichés et revenons au tricot ? Que tricotes-tu le plus ?
Figure-toi que je n’avais jusqu’à hier qu’une limite : tricoter des choses qui se voient ! Et puis, j’ai franchi le pas des chaussettes ! En fait, j’essaye d’ajouter un challenge à chaque ouvrage : tricoter en rond, adapter un modèle, faire un jacquard, des steeks, des torsades…
Ma seule limite concerne les châles : je n’en porte pas et je n’ai vraiment mais vraiment pas envie d’en porter, du coup, la technique des jetés n’est pas mon fort. Je m’oriente plus souvent sur des ouvrages plus long, comme des sweats (avec une prédilection pour les gilet ou débardeur).

Pour qui tricotes-tu en général ? Pour toi ou pour les autres ?
En général, plutôt pour moi. J’ai déjà eu quelques demandes, mais j’ai vraiment du mal à m’amuser lorsque je réalise une commande. Quant à faire des cadeaux, j’ai toujours peur que la personne qui le reçoit n’imagine pas vraiment l’investissement que cela représente et si c’est pour offrir quelque chose à une tricoteuse, quel est l’intérêt ?

Tu organises des rassemblements tricot assez atypiques sur Lille, peux-tu nous en dire plus ? Comment as-tu créé tout ça ?
Tu parles du TTL (le Tricot-Thé de Lille) ? En fait, le groupe existe depuis plus de 7 ans maintenant ! J’ai même le sentiment que c’est l’un des plus anciens Tricot-thé de France ? Je fréquentais ce sympathique groupe depuis quelques année lorsque Bulle, l’ancienne administratrice m’a demandé si je voulais prendre le relais l’été dernier, et je n’ai pas hésité longtemps ! Aujourd’hui, je suis l’un des deux co-administrateur et j’anime le site web dédié : www.tricotthe.com. Si des lecteurs ou lectrices du Nord nous lisent, ils peuvent bien entendu nous rejoindre ! Pour les autres, vous pouvez également suivre nos aventure et notre mascotte (Vinçou) dans ses voyages ou pérégrinations tricotesques ! Pour la petite histoire, lors de notre dernier anniversaire, pour les 7 ans du groupe, nous avions lancé le défi à chacun de ramener un petit cadeau fait main (ou pas) sur le thème du 7ème Art. L’une des participantes à crée un petit nain, à l’image de celui d’Amélie Poulain, un petit nain qui rêve de voyager. Baptisé ‘Vinçou’, il est ainsi devenu une mascotte que l’on trimballe partout avec nous, et il ramène toujours avec lui quelques photos (ici une vente de laine, ici une rencontre avec des stars du Tricot…).
Et bientôt, avec les beaux jours qui reviennent, nous organiserons des sorties ouvertes à tous (y compris pour les ‘sudistes’ !) alors, restez connectés !

Un mot à ajouter pour les lecteurs du blog ?
J’espère ne pas avoir été trop bavard ! Merci aux lecteurs de m’avoir lu jusqu’ici ! A tous, continuez à tricoter, les garçons : sortez du placard (rires), rencontrez-vous et créez votre propre Tricot-Thé (c’est tellement enrichissant), suivez les blogs (et laissez des messages !), enfin, merci à toi Gaëlle et longue vie à Knit Spirit !

Merci pour tes réponses et longue vie aux hommes qui tricotent !
C’est dit ! ;-)

13 comments found

  1. Super article contre les clichés hommes/tricot!! Au delà de ça, Vince a bien du courage car, globalement, les tricots pour hommes sont plus longs que les tricots pour femmes ;-)

  2. J’imagine qu’un homme qui tricote doit être super bien accueilli par les tricoteuses, en effet (autre cliché, on a un papa en congé parental au relais parent/enfant, et les mamans sont super fières et contentes d’être dans un groupe “mixte”).
    Par contre, quand même, tomber dans un tel cliché sur les cerveaux masculins et portés sur les maths… c’est pas comme ça qu’on va dégommer les a priori, non ? – parce que moi, je suis une fille qui a fait des études scientifiques et de l’informatique, et qui tricote, na ! ;)

    Par contre, j’aurais aimé savoir si en tant qu’homme on s’y retrouve dans le choix des modèles ? J’ai l’impression que les modèles femme sont plus nombreux que les modèles homme… ou alors, c’est encore un gros cliché. ;) Moi, des “bonnes adresses” de modèle homme, ça m’intéresse – pour mon chéri qui tricote pas. :)

  3. Merci à Gaëlle pour sa réactivité et son initiative !

    @Lily : quand tu veux !
    @Titcaro : suis d’accord : du courage ET de la motivation,
    @Annette : le cliché, c’était du 2nd degré ;-) Pour les bons plans, n’hésite-pas à suivre mon blogs ou mon Raverly ;-) (car c’est vrai que les modèles hommes sont plus rares, du coup : faut se mettre à l’anglais)
    @CK : C U soon !
    @ toutes : merci pour vos gentils commentaires !

  4. homme + tricot = gay, je pense que c’est qu’en France qu’on pense comme ça.
    Sinon quand j’ai des calculs un peu chiant à faire au tricot, je demande à mon homme (qui tricote pas lui).
    L’interview était très intéressante :) De savoir qu’il y a un TT à Lille aussi! :D

  5. Alors je confirme qu’un homme qui tricote attire les femmes (principalement !), mon homme tricote pendant ses pauses au restaurant et les clientes sont fans ^^ (faut dire qu’il a un gabarit de rugbyman et qu’on ne s’attend pas forcément à le voir tricoter ;))

    J’étais allée au tricot thé de Lille il y a longtemps quand j’habitai dans le Nord (pour la JMT 2005 ou 2006), mon 1er TT à l’époque, j’en ai gardé un super souvenir avec une virée à la lainière de Wazemmes en prime. Je suis contente de voir que le groupe existe toujours :)

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.