Knit Spirit

Je tricote, tu tricotes, il / elle tricote... et vous, vous tricotez ?

Le cas des patrons de tricot

Aujourd’hui, c’est vendredi, et vu que c’est vendredi, c’est “débat” ! Sur une idée de van62 (oui, souvenez-vous, c’est la marraine du Shawl I Stay or Shawl I Go?), le thème sera “où trouvez-vous vos patrons de tricot ?“.

kim hargreaves

Les bases :
Pour trouver des patrons, le choix est vaste : Internet, les livres, les magazines…

Mon avis :
Je suis une grande adepte de Ravelry (vous l’aurez compris depuis le temps). Il y a aussi plein d’autres sites qui proposent gratuitement de nombreux patrons de tricot, j’avais rédigé quelques articles sur le sujet (ici, et encore ).
Lorsque j’ai recommencé le tricot, j’ai acheté quelques magazines Phildar mais par la suite, j’ai complètement laissé tomber.
Désormais, je préfère les beaux livres de tricot comme Tricot pour Hommes d’Erika Knight ou tous les livres de Kim Hargreaves. Ma dernière acquisition, c’est le chef d’œuvre de Jared Flood : Brooklyn Tweed dans lequel j’ai repéré de jolies choses.

Et vous ?
Maintenant, à vous de me donner votre avis sur le cas des patrons de tricot dans les commentaires. Dites-nous où vous les trouvez, pourquoi…
Comme d’habitude, lachez-vous (mais merci de rester polis et de ne pas insulter les autres personnes qui commentent, le respect de l’autre est indispensable), ouvrez votre coeur et dites-nous tout !

36 comments found

  1. Comme je suis encore en train de redecouvrir le tricot, Ravelry est ideal.

    Ca me permet de me lancer dans des projets varies, tester plein de choses differentes, et quand j'aurai une idee plus precise de grands projets dans lesquels me plonger, et plus de techniques, je tenterai de trouver de jolis livres.

    Niveau magazines, j'essayerais bien une fois rentree en France…
    Des idees de magazines sympa?

  2. En ce moment, je traque les patrons sur internet et j'avoue qu'il y a de quoi faire. Entre les différents blogs et les sites comme Ravelry, le choix est vaste. Pourquoi s'en priver ?
    Pour revenir sur Ravelry, j'ai mis du temps à m'y mettre car tous les modèles qui me plaisait était en anglais. Et puis, je me suis lancé et finalement avec un bon lexique, c'est abordable !(merci Gaelle ;-)). J'ai commencé par l'ishbel.
    Mes livres favoris sont ceux de la droguerie. Je trouve les modèles assez abordables et intemporels.
    Il m'est aussi arrivé de tricoter des modèles Phildar et Bergère de France et j'ai pas toujours tout compris ….

  3. Pour ma part je trouve mes modèles en surfant sur le net, au feeling, que ce soit en repérant des modèles tricotés par d'autres, ou sur des sites comme knitty.com, drops design. Sinon je puise dans les magazines que j'ai acheté à mes débuts en tricot (beaucoup de tricotez câlin de phildar) ou dans les vieux magazines des années 60/70 de ma mère (modes et travaux).
    Maintenant, quand j'achète un livre, c'est un gros coup de cœur et un joli livre qui regroupe plusieurs modèles qui me font envie. Marre d'être envahie par des magazines à 5 euros dans lesquels je ne tricote qu'un seul modèle. Je me suis mis une barrière, il faut obligatoirement qu'au moins 3 modèles me plaisent pour que je m'autorise à acheter un magazine, du coup je n'en achète jamais !

  4. Alors moi j'ai débuté avec phildar et leur dernier magazine spécial "la layette pour débutantes".
    Je l'ai trouvé super bien fait pour une raison essentielle, il montrait les pièces avant l'assemblage et expliquait visuellement comment les coudre (ça parait con mais quand on n'a jamais rien assemblé de sa vie, ben ça aide vachement).

    J'ai aussi fait des modèles de ce livre là http://www.amazon.fr/Tricots-sp%C3%A9cial-ptits-bouts-ans/dp/2842707192 (c'est d'ailleurs moi qui ai laissé l'avis client!) que j'ai trouvé très bien, notamment dans son explication des abréviation et la présentation des patrons.

    Sinon pour le reste, je me sers beaucoup d'internet, des sites que tu as référencés dans tes articles.

    J'avoue avoir eu beaucoup de mal à me lancer dans ravelry à cause du fait que c'est un site presque entièrement en anglais. Je trouvais ça compliqué de débuter ET de traduire en même temps.
    Et puis en insistant, c'est venu.
    Maintenant je pige à peu près tous les patrons en anglais, j'arrive à déterminer si c'est difficile ou pas pour moi.
    Et je n'ai plus besoin de les ré-écrire en français pour les suivre. (Oui un rien détourne mon attention et puis d'une ligne à l'autre je confondais certains points donc je ré-écrivais le patron).
    L'avantage de ravelry c'est qu'il y a énormément de patrons gratuits. Qu'on peut aussi acheter juste le patron qu'on veut quand ils sont payants (et pas tout un bouquin pour juste un modèle, ne rigolez pas ça m'est déjà arrivé).

    Autre truc très pratique, on peut voir des photos du projet qui nous intéresse tricoté par d'autres gens. Histoire de voir si ça rend VRAIMENT comme sur la photo de l'auteur du patron. (c'est con mais ça permet de se rassurer avant de commencer un ouvrage).

    J'adore Ravelry, en plus c'est communautaire, on peut discuter, demander de l'aide, rencontrer d'autres droguées du tricots, bref j'aime bien :)

  5. Et histoire de rendre mon commentaire un peu plus clair, voici le catalogue phildar en question :

    http://www.phildar.fr/Tricoter-calin-029_CF::474::100018.r.html

    en le feuilletant on voit mieux ce que j'ai voulu dire sur le fait qu'ils aient photographié les pièces avant assemblage.
    J'ai trouvé ça "rassurant" de pouvoir comparer que ce que je tricotais avait bien la bonne tête (difficile à faire quand la seule photo qu'on a est celle du pull terminé).

  6. Je suis normalement une bouqinophile, donc dans le principe j'aime avoir des livres de patrons. Mais dans les faits, un livre, c'est pas pratique, tous les modèles ne me plaisent pas forcément dans un bouquin et enfin, cela prend de la place. Ce qui devient très limité quand on a le droit à 30kg de bagage pour un déménagement.

    Alors tout comme toi, I love ravelry, on y trouve beaucoup, beaucoup. J'aime bien l'idée de n'acheter qu'un pattern, aussi. Tiens c'est une autre idée de débat cela! Ne trouvez vous pas que le prix des e-pattern a pris l’ascenseur. A mes début du tricot sur internet, il y a à peine 3 ans, il n'y avait pas un patron à plus de 5$, maintenant c'est limite la perle rare.

  7. Je ne tricote pas depuis très longtemps, du coup, j'utilise surtout les modèles de La Droguerie et ceux expliqués sur certains blogs. Je dois j'avouer que l'idée de me lancer sur Ravelry avec des modèles en anglais m'effraie un peu, mais les commentaires sont encourageant alors je vais essayer de m'y mettre. Peut-être qu'il me faudrait un p'tit tuto d'utilisation (aaargh, mon anglais est vraiment mauvais ! )

  8. Caro, mon anglais est vraiment mauvais aussi mais je me suis rendue compte que ce sont toujours les mêmes termes qui sont utilisés, c'est assez répétitif. Il faut se lancer !!

  9. J'aime bien les magazines : cela permet d'avoir des modèles qui proviennent de différentes sociétés de fils. J'achète Burda, tricoter c'est tendance, idéal, fait main hors série tricot… En fait, dès que j'en vois un, je l'achète… Cela me donne des idées, et "transforme" les modèles à mon goût, je fais des tests (pas toujours réussi d'ailleurs !).
    Je vais aussi voir sur internet. Mon seul problème est que je n'ai pas d'imprimante à la maison (je vais m'équiper bientôt). Bien sûr je consulte Ravelry et Drop !
    Comme certaines parmi vous, je ne tricote pas en anglais encore, donc j'avoue avoir quelques frustrations avec les patrons de Ravelry. Mais je vais m'y mettre…
    Quant aux livres, j'adôre…. Même si ça prend de la place. mais il existe plein de livres pour donner des idées, d'autres pour apprendre, d'autre pour le plaisir des yeux….
    Bref, dans les patrons, tout est bon !

  10. La plupart des choses que j'ai tricotees viennent de catalogue/magazine bergere de france ou phildar. D'ailleurs les instructions phildar sont parfois totalement imbitables (ils mettent des couleurs partout pour faire croire que c'est plus clair mais en fait non, bref je m'egare). J'ai aussi utilise les modeles gratuits de garnstudio et ceux de ravelry. En general ils sont faciles a comprendre. Par contre j'ai aussi 2 beaux livres de tricot (kim hargreaves – Precious et un d'Erika Knight) et la c'est quand meme le niveau superieur pour comprendre! C'est certainement parce que j'en suis encore au niveau rang 1 puis rang 2 etc. Ca devrait s'ameliorer avec le temps

  11. Pour l'instant, je suis encore "novice" et "tortue" alors je me contente des choses simples: les patrons gratuits trouvés sur le net, les magazines Phildar et 2-3 livres de la Droguerie
    Avec ces petites choses, je couvre quasiment toute la gamme, j'ai quelques basiques qui me conviennent.

    Question à 100 balles: le Brooklyn Tweed de Jared où l'as tu trouvé? J'ai cherché mais à part le faire venir des USA, il n'est pas dispo en France?

  12. je n'achète pas de catalogue phildar parce que je n'ai pas de boutique près de chez moi. Je récupère les patrons que les blogueuses généreuses mettent en ligne gratuitement (ceux de drops aussi) et j'en achète parfois. Mais mon souci étant la langue de shakespeare, j'hésite à acheter des modèles en anglais de peur de ne pas me débrouiller avec la traduction (surtout pour des chales ou des modèles à point ajouré avec grille etc…)le système D fonctionne aussi entre bonnes copines, il ne faut pas le nier…
    J'achète quelques patrons à la droguerie en même temps que de la laine mais jamais leurs bouquins, trop peu de modèles me plaisent dans un seul livre.J'ai acheté récemment un modèle citronille, sur une impulsion mais je ne regrette pas, leurs fiches sont très belles et le modèle pouvant être réalisé en plusieurs tailles, je devrais l'amortir. Sinon j'ai quelques catalogues rowan ainsi que quelques classiques que l'on peut voir dans un album sur mon blog. Là j'ai craqué pour le livre sur le jacquard islandais !! pour moi ce sont avant tout des livres d'art, d'ailleurs si je ne me retenais pas, j'en aurais des tonnes ! j'ai bien plus de modèles que je n'en tricoterais dans ma vie !!!

  13. alors moi je prend tout ce que je trouve

    j'ai commencé par les phildars et je continue encore parce que j'aime bien ce qu'ils font pour les petits

    raverly comme pas mal le disent y'a la barrière de l'anglais mais en se forcant un peu on y arrive

    j'ai aussi quelques livres la droguerie

    mais je dois dire que l'essentiel de mes patrons viennent du net
    souvent ils sont gratuits (non négligeable) et surtout ils me forcent à sortir des sentiers battus et je "dois" apprendre de nouveaux points
    c'est comme cela que j'ai un peu progressé

    parce que sinon je ne ferai que du jersey et du point mousse

    par exemple les mitaines bella me font de l'oeil donc je vais etre obligée de me mettre aux torsades
    du coup j'apprend

  14. Je n'ai pas trop de moyens alors quand je tombe amoureuse d'un projet j'essaye de trouver un max d'info sur le net, je me balade de blog en blog (donc au final pour un projet, j'ai 1000 autres qui me font envie). Ravely, j'avoue j'ai voulu y aller deux trois fois, mais le coté tout anglais m'a un peu repoussé mais avec les explications de Knit Spirit, je vais retenter!!!
    J'admire l'imagination de certaines créatrices et leur gentillesse en partageant leurs patrons.Il y a tellement de belles choses sur le net que pour le moment je n'ai jamais acheté ni livre ni magasine,
    Bonne journée à toutes!!!

  15. Depuis 2 ou 3 ans, je n'achète plus de magazines ni de livres tricot, pourtant beaucoup me font de l'oeil. 1 patron intéressant par revues, ça revient à au moins 5 euros le patrons, c'est trop pour moi.
    Alors j'achète les patrons qui me plaise en ligne, par fois même les kits complets ou j'utilise des modèles gratuits.

    Pour compléter cette discution, je vous propose un mini sondage sur mon blog : Quel est pour vous le prix maximum d'un patron tricot ou crochet à télécharger ?
    bonne journée

  16. A signaler pour celles qui veulent utiliser Ravelry mais que l'anglais rebute qu'il y a un groupe "traductions de ravelry" où de nombreux modèles sont traduits en Français.
    Et dans l'onglet "pages" de ce groupe on trouve tout ravelry expliqué et un index des modèles traduits classés par catégories.
    La plupart des modèles vedettes du site y sont traduits.

    Une vraie mine d'or :)

    http://www.ravelry.com/groups/traductions-de-ravelry

  17. Bonjour à toutes par cette belle journée,

    Je viens de m'inscrire sur Ravelry et je ne comprends pas tout. Pas de pns pour les patrons Free, mais lorsque je vois un modèle qui me plait, qui n'est pas Free et donc a Acheter, je n'arrive pas à trouver la procédure pour y arriver. je clique et reclique en tournat en boucle dans les différentes versions dudit modèle.
    A l'aide !!!!

    Tricotement vôtre

  18. Ben, j'ai acheté pas mal de magazines phildar au début (surtout au moment des soldes, c'est super intéressant d'acheter les vieux mag), mais j'avoue que depuis que j'ai gouté à Ravelry, je vais d'abord regarder là bas avant de me rabattre sur le reste ! Et puis ya aussi des sites comme drops design ou maille de laine où on trouve plein plein de modèles gratos.
    Je me dis aussi que, dans les bouquins, il doit y avoir vraiment des trucs sympas… Pour le moment, les seuls livres que j'ai sont plutôt des livres explicatifs, mais sait-on jamais… Le seul truc qui me fait peur avec les livres et les magazines, ce sont les coquilles qu'il peut y avoir dans les modèles. Une amie m'en parlait justement ya quelques temps. Oui alors vous allez me dire "C'est la même chose sur internet !"… Ouais, mais au moins sur internet, je suis pas obligée de les acheter, les patrons :p (ceci était un avis bassement matérialiste mais que voulez-vous, on ne se refait pas)

  19. Bonjour,
    Pour ma part, tout est bon ! Les magazines, internet, ravelry… sauf les livres. Pas parce que je n'aime pas, en fait je n'en ai jamais acheté, c'est tout.
    Les catalogues Phildar, bien sûr, que je commande sur internet (on peut les feuilleter) et fait livrer à ma boutique (pas de frais de port ainsi !) ; je profite des promos : des mag pour 0,99 €, c'est cool !
    Bergère de France, aussi, car j'aime assez leurs laines et surtout le catalogue à franges ! Les tricots, eux, manquent parfois de modernité. Mais j'en trouve toujours un ou deux à mon goût.
    Marie Claire Idées, qui est mon magazine préféré, propose parfois quelques modèles, notamment ceux de La Droguerie. Généralement, j'aime bien. Dommage que La Droguerie (celle de Toulouse) soit un peu loin de chez moi. J'ai tricoté récemment le chale Rambouillet. Trop chou !
    Garnstudio, une mine ! J'y vais souvent, je vote à chaque nouvelle collection (j'aime bien ce petit jeu !) et je sélectionne tout un tas de modèles que je n'aurai jamais le temps de faire, bien sûr !
    Ravelry, je me suis laissée tenter, il doit y avoir un an, je crois. Il me semble même que c'est à la suite d'une note lue ici…
    J'hésitais beaucoup car mon anglais… enfin, sans commentaires ! Et puis avec un bon lexique trouvé sur le net, les traductions sont faciles à faire finalement. Pour un premier ouvrage, je n'ai pas pris trop de risques : j'avais choisi des mitaines… que j'ai super bien réussies ! Donc depuis, à moi l'English Knitting !

    1. Trouvé ce blog par hasard, suite à la découverte du site grds-mères tricoteuses.Abonnée à Modes et Travaux depuis 1987. J’ai gardé ts les modèles, en ces années-là il y avait jusqu’à 25 modèles de tricot par magazine. J’ai aussi bon nombre de catalogues Georges Picaud de cette époque. Je puise encore ds ces modèles bien plus chic que ce que l’on trouve actuellement. Evidemment j’ai aussi toute une collection de catalogues Phildar, mais les tricots les plus originaux étaient de Cl. Barthélémy Dorotennis ou qq autres de ces années là.
      Je tricote toujours beaucoup et bien plus main que machine.

  20. Pour moi, il en va des livres de tricot comme des recettes de cuisine : il est clair que je ne les ferai pas toutes, mais j'y trouve une idée par-ci, une technique par là, des associations de matières ou de couleurs, que je remise dans les coins de mon cerveau. Et vive ravelry, qui permet non seulement de trouver des patrons mais aussi très souvent de se faire une idée de ce qu'il y a réellement dans le livre ou magasine que l'on aucune chance de trouver en librairie près de chez soi… sans compter aussi des avis de tricoteuses et des réalisations plus ou moins heureuses des patrons en question…
    Certains sites comme celui d'Annette Petavy proposent des traductions de certains patrons ravelry pour les anglophobes
    http://www.annettepetavy.com/boutique/

  21. Ha bah bravo… on essaie de faire attention à son budget, et paf, voilà qu'on nous jette de beaux livres sous les yeux… mon porte feuille ne te dit pas merci, miss Knit Spirit !! (hum, mes deux préférés sont également tes chouchous à ce que j'ai lu !).

    Sinon, pour répondre à la question/débat, pour ma part, j'adore acheter de beaux livres ; récemment j'ai acheté deux Erika Knight (15 modèles classiques… portés et pour la maison) ; après avoir gagné son "tricot pour hommes"… j'ai aussi acheté le "knitting nature" de Norah Gaughan. Et le livre de doudous de Donna Wilson (The Knitted Odd-bod Bunch), que j'aime beaucoup (ils ne sont pas ordinaires).
    J'achète encore quelques catalogues phildar, surtout quand ils sont soldés (en boutique ou sur leur site), et surtout, quand il n'y a pas qu'un seul modèle qui me plait (c'est assez rare). J'achète aussi des bouquins (surtout en anglais) sur les amigurummis, maintenant que je suis une bête au crochet :-D

    Sinon je vais beaucoup sur Ravelry, un peu sur DROPS DESIGN (j'attends d'être à l'aise avec les aiguilles circulaires pour me lancer davantage, car beaucoup de modèles sont conçus pour être tricotés en rond… par contre, l'anglais ne me fait plus peur :-)
    Ravelry propose une multitude de modèles gratuits, et c'est super bien ; mais il m'arrive aussi d'acheter des modèles via Paypal (sur Ravelry ou d'autres sites) je trouve ça extrêmement pratique ! un clic, et hop, on reçoit le PDF… :-)

  22. Pour ma part, je tricote essentiellement des modèles issus des catalogues Phildar. Les modèles sont modernes et, une fois le système phiphi décodé, le tour est joué!Je trouve que les modèles de la droguerie font un peu viellot et les livres de la fameuse Kim vraiment beaux mais hors de prix! Quant à Ravelry, je trouve le site peu accueillant et aie aie aie si on ne speak pas l'english fluently. Donc, pour moi, Phiphi est encore leader es modèle.

  23. Bonjour,
    A mes débuts catalogue Phildar, Bergère de France… (il y a 35ans). j'ai repris le tricot il y a 2 ans et je vais maintenant sur internet : Ravelry, (l'anglais et moi cela fait 2) quand je trouve la traduction en français, Drops, plus quelques livres de la droguerie et à l'affut de modèles sur les hebdomadaires.

  24. Tout pareil que la 'tite bête ! bonjour la confrérie des dessinateurs.Après avoir eu la chance de gagner le livre d' Erika Knight, je rôde au Bon marché et j'épluche ses livres mais je n'en ai acheté qu'un et le modèle que j'ai tricoté est vraiment impeccable.
    Les patrons en anglais c'est difficile mais ça nous fait travailler l'anglais donc c'est cool et on est bien contente quand on a tout fini de traduire et qu'on peut attaquer le tricot, double satisfaction!!!

  25. J'ai les vieux catalogues de phildar de maman les miens, les livres qu'on m'a offert et tous ceux que j'ai acheté, les magasines que j'achète régulièrement, j'ai photocopié des livres, imprimé des patrons gratuits sur le net et bien je n'ai fini qu'un ouvrage en suivant un patron à la lettre et c'était un phildar. La vérité c'est que depuis que tricote j'ai des idées de couleurs de motifs de technique piquées partout et je fais mes propres ouvrages. Ils ne sont pas toujours finis pas toujours beaux mais ce qui m'amuse c'est de chercher d'imaginer de rêver. Après surement que dois être une acheteuse compulsive. Mon portefeuille me l'a dit! vive les vidéos aussi parceque les blablas parfois c'est plus difficile à déméler que les noeuds dans la laine……merci à Gaëlle. CQFD

  26. J'ai qq revues plutôt anciennes, et qq livres, à mon Emmaüs les magazines tricot "tout-venant" sont gratuits maintenant(plus personne pour les acheter !), et puis bien sûr internet, de préférence des modèles gratuits (ben oui, tiens …).
    J'ai essayé ravelry, je suis peut-être même inscrite, mais il manque un mode d'emploi du site (je suis pourtant globalement à l'aise avec l'anglais courant). J'ai vu plus haut que je ne suis pas la seule et vais tester le lien donné par Gaëlle. Je n'achèterai jamais de livre cher sur le tricot, si j'ai des sous je les mets plutôt dans la laine (ou le patch, par exemple). Cher, c'est quoi ? Ici c'est au-delà de 10 euros, lol ! On ne se refait pas …

  27. ici les patrons stars sont ceux des catalogues phildar (layette surtout); j'ai aussi le livre des tricots intemporels pour bébés qui m'a bien inspiré.
    j'achète parfois des modèles sur internet, chez Kids Tricots que j'adore surtout, et je me balade sur les blogs (comme celui-ci!) à la recherche de nouveaux modèles.
    pour moi j'ai trouvé aussi des patrons sympas à la droguerie.
    bref les sources sont quand même variées, j'ai un stock classé dans mon ordi d'ailleurs. l'inspiration ne me manque pas! (le temps, oui…)

  28. Je viens de lire tous vos commentaires, et si je comprends bien vos motivations pour utiliser de préférence des modèles gratuits, je me pose une question: comment sont rémunérés les créatrices de modèles? Si tout est gratuit, les créatrices vont-elles continuer à faire des recherches uniquement pour le plaisir de partager?
    Cela est une question que l'on peut se poser pour tous les loisirs créatifs,internet a énormément changer la donne, mais dans le temps comment cela va-t-il évoluer?

  29. Question : suivez-vous les patrons scrupuleusement ou les adaptez vous ? Bien que tricoteuse depuis moins d'un an, je change toujours un truc (la forme d'encolure, le type de point utilisé, …). Je ne peux pas m'empêcher de retoucher le patron initial. Vive ravelry qui permet de piocher dans plein de patrons différents pour en faire un nouveau !

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.