Knit Spirit

Je tricote, tu tricotes, il / elle tricote... et vous, vous tricotez ?

{Interview} Bilqa, Ilse et un projet de tricot solidaire

Ilse (ex Mooglosaurus) a lancé son nouveau blog en début de semaine et hier, elle nous présentait un projet qui lui tient particulièrement à coeur : aider l’association Bilqa.
Ilse et son amie Diana ont accepté de répondre à mes questions pour mieux vous présenter leur projet.

bilqa

Bonjour Ilse, une page vient de se tourner dans ta vie bloguesque : au revoir Mooglosaurus et bienvenue à Ilse La Joue ! Tu as décidé avec ce nouveau blog de t’engager un peu plus et d’aider les autres. Ton gros projet du moment, c’est de venir en aide à l’association Bilqa. Peux-tu nous dire en quelques mots quel est le but de cette association ?
Ilse : Bilqa est une association qui agit pour l’avenir des jeunes filles au Tadjikistan. Les opportunités de ces filles se limitent au mariage précoce ou à l’immigration vers la Russie pour devenir femme de ménage. Nadira et son équipe s’engage à tout faire pour que les filles motivées puissent continuer leurs études plutôt que de disparaître du curriculum.

Pourquoi avoir choisi d’aider les femmes à l’autre bout du monde plutôt que les femmes françaises ?
Ilse : Je défends la cause des femmes en général car elles sont les premières touchées dans les problèmes de notre société ; les plus atteintes par le racisme, les plus délaissées dans la famine, les plus oubliées dans les soins médicaux. Ici, le Tadjikistan est un pays oublié par le monde. On n’en parle rarement mais pourtant il y a un niveau d’urgence dans ce pays et on pourrait croire que personne ne s’en soucie à l’internationale.
En France il y a beaucoup d’associations qui s’occupent des sans abris et des personnes en difficultés et il y a une certaine structure sociale qui peut apporter un certain soutien qui n’existe pas du tout au Tadjikistan. Tout ceci m’a fait choisir d’aider Bilqa et Nadira. J’ai la chance de connaître Nadira qui gère Bilqa sur place et aux US et donc d’avoir la certitude de l’intégrité de cette association.

Diana : Face à mes propres défis du quotidien, j’ai commencé à tricoter. Aider les jeunes filles avec des défis beaucoup plus durs m’aide à mettre ma propre vie en perspective. De plus, offrir une éducation aux filles est quelque chose de durable. Une fille avec une éducation est plus libre, peut faire de meilleurs choix, à plus de possibilités. Même pour les filles qui finissent par se marier jeunes, ces années d’éducation ne sont pas gaspillées, car les enfants d’une mère éduquée ont plus de chances à réussir à l’école. Et donc, en aidant ces filles nous aidons également la prochaine génération. C’est un réel investissement dans le futur de bon nombre de personnes au Tadjikistan.

Ta cause est noble et les moyens de t’aider sont multiples : des dons d’argent ou du tricot. Peux-tu nous préciser un peu comment chacun peut agir pour faire grandir ce projet ?
Ilse : Les gens qui aimeraient nous aider à aider les filles de Bilqa peuvent faire trois choses :
1. faire un don pour financer la construction d’une bibliothèque. Le but est de rassembler USD 1000.
2. faire une promesse de tricot (écharpe, bonnet, châle, mitaines, gants,…), à tricoter avant fin août 2012, pour aider les filles à se réchauffer dans leurs classes sans chauffage
3. faire un don d’anciens téléphones portables (pour que les filles puissent communiquer avec la personne qui les parraine) et de vieux ordinateurs

Un mot à ajouter ?
Ilse : Qu’un seul mot ? J’ai tant de mots à partager à propos de ce projet exceptionnel. Ces filles n’ont aucun autre avenir que de repriser des chaussettes et nettoyer des abattoirs. Un seul bonnet leur permettrait de se réchauffer dans une salle de cours des plus primaires et leur donnerait le goût d’une vie meilleure. Il y a beaucoup d’œuvres caritatives en besoin de notre aide, financière ou tricotine. Ce que je propose, c’est d’en aider une, qui tient la promesse très concrète d’offrir aux filles l’espoir d’un avenir plus coloré que le gouffre sans choix dans lequel elles risquent de tomber.

Merci pour tes réponses et longue vie à ce beau projet !
Merci à toi de nous offrir cette occasion de parler de ces filles.

Pour plus d’informations :
– le site de Bilqa : www.bilqa.com
– la page dédiée au projet sur le blog de Ilse : Bilqons

Alors, on compte sur vous ? Que pensez-vous de tout ça ?

6 comments found

  1. Très beau projet !
    Envie de tricoter utile, ok pour moi pour cette aventure !
    Je vais de ce pas sur la page proposer mes services de tricoteuse !

  2. En tant que responsabe associative, je vais essayer de monter une opération pour récupérer de vieux téléphones. Les lycéens en ont jusqu’à 4 dans la poche…
    Je préviendrai Gaëlle si cela marche.
    Bon courage.
    D’un point de vue personnel, c’est au Bouthan que nous parrainons l’éducation de jeunes filles.

  3. Ccile et Popbabe7 : Merci les filles !

    ACT : Merci, par contre, le mieux est que tu gères directement avec Ilse, je ne fais pas l’intermédiaire, je relaie juste l’information.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.