Knit Spirit

Je tricote, tu tricotes, il / elle tricote... et vous, vous tricotez ?

Les Serial Crocheteuses #115

Oulala, je vous arrête tout de suite, ne cherchez pas les numéro 1 à 114 sur le blog, ils n’y sont pas. Cela fait des mois et des mois que je me dis “tiens, ce serait bien que je participe aux Serial Crocheteuses” mais à chaque fois, je n’ai pas d’inspiration, pas de temps, pas de… enfin, bref, j’ai toujours une “bonne” excuse pour ne pas participer. Mais lorsque j’ai vu le sujet vendredi dernier sur le fabuleux blog d’Isabelle Kessedjian, je me suis dit que c’était l’occasion ou jamais de sauter le pas !

Le thème de cette semaine est donc le suivant :

Je suis tout bleu, très doux, je tiens dans la main et quand on me touche je pète ! Qui suis-je ?

Voici donc ma toute première participation aux Serial Crocheteuses : un mini lapin tout bleu (ou presque car il a un peu de rose quand même).

Serial Crocheteuses #115

Il est tout bleu, il pète mais ça fait des paillettes (c’est un peu une princesse en fait) et ça c’est la faute à tous les shokobons qu’il avale.

Serial Crocheteuses #115

Oui, il adooooooooore les shokobons !

Serial Crocheteuses #115

Pour ceux qui ne connaissent pas le principe des Serial Crocheteuses, le règlement est .
Et pour voir toutes les oeuvres de ce numéro 115 des Serial Crocheteuses, ça se passe !

Et vous, avez-vous participé ? Si oui, qu’avez-vous fait ?

21 comments found

  1. tu as sauté le pas ou le pet ??? en tout cas , pour une première c’est fort ! si tous les lapins qui squattent mon terrain pétaient des paillettes, ce serait Las Vegas chez moi ! Encore bravo, très très réussi !!!!!

  2. Rooooh ! Il est génial… J’aime beaucoup ^_^
    En plus, il aime les chocobons ! Miam j’aime aussi ;op
    Bienvenue parmi nous ;oD
    des Ziboux’s tout doux

  3. Il pète des paillettes?
    Alors oui, c’est sûr, c’est une princesse!
    Bienvenue chez les serial crocheteuses. Mais attention…. ces défis ont un effet très addictif.

  4. Ah, celui-là ne s’appelle pas Chpop (histoire d’Edouard Manceau, où à la fin le lapin a le p’tit troulala bouché par un bouchon de parfum…)!

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.