Knit Spirit

Je tricote, tu tricotes, il / elle tricote... et vous, vous tricotez ?

Collectif France Tricot (1/3)

collectif france tricotA l’occasion du Tricotons avec Poupe & Soso, je vous avais rapidement évoqué le CFT (Collectif France Tricot). Les plus curieux d’entre vous ont sûrement cliqué sur le lien et découvert une facette complètement folle du tricot.

Ca fait déjà quelques temps que le CFT a été lancé, un défi a déjà été mené à bien et un autre est en cours (vous pouvez voir les photos du premier et le thème du deuxième sur le MySpace du CFT). Et de mon côté, ça fait quelques temps que je voulais vous en parler et quoi de mieux que d’interviewer les 3 fondatrices du projet ?! Les trois comparses ont accepté et voici la première partie de l’interview comparée (chacune a répondu dans son coin sans savoir ce que les autres racontaient).

Quand et comment as-tu rencontré tes deux autres comparses ?

Poupe & Soso : C’était cet hiver, je ne sais plus exactement quand, je me souviens juste que j’étais au fond de mon lit, l’ordinateur portable sur les genoux. Une inconnue m’a demandée comme amie sur Facebook, ce formidable outil qui permet de rencontrer des gens en pyjama depuis le fond de son lit, alors qu’on s’est même pas lavé les dents. Au début je ne réponds pas, car je n’accepte pas les inconnus comme amis si facilement. Et quelques jours plus tard, elle a changé sa photo de profil pour une photo où elle portait un masque en tricot complètement dément. Du coup je n’ai pas pu faire autrement que de l’accepter, j’ai compris qu’on avait le tricot rock’n’roll comme point commun. Là je me suis aperçue que j’avais déjà vu ce masque dans les pages du magazine Trax. Il s’agissait évidemment d’ Emmanuelle Esther, alias Ema Tricopathe, et rapidement on a discuté par msn. En discutant, elle m’a parlé de Cépourtoi Factory, une autre tricoteuse foutraque, qui dépose des souris tricotées dans les grandes villes de France et du Monde (jusqu’à Sydney!!)
En fait nous ne nous sommes jamais vues physiquement, car on habite Paris, Nice et Lyon, mais on discute régulièrement en ligne.

Cépourtoi FACTORY : Réellement nous ne nous sommes jamais rencontrées.
Virtuellement, j’ai découvert le travail d’Ema il y a environs 2 ans via Myspace et celui de So plus récemment.
J’ai tout de suite accroché tant sur le travail de l’une que sur les créations de l’autre !
Nous avons pris contact et nous sommes devenues de virtuelles Myspace-Friends.

Ema Tricopathe : J’ai rencontré Cépourtoi factory sur Myspace il ya environ 1 an je crois et soso sur facebook en Janvier je crois. La virtuelle life !

Comment est née l’idée de fonder le CFT ?

Poupe & Soso : Justement, en discutant, de fil en aiguille (il fallait bien la sortir, celle- là!), on s’est rendues comptes qu’on avait bien envie de mettre en commun cette maniaquerie de l’aiguille. L’esprit d’équipe, la compétition créative, l’émulation nous plaisaient beaucoup, et au détour de conversations émaillées de blagues douteuses et de calembours de piètre qualité, l’idée d’un collectif est née.
Le pire a été de trouver un nom. On n’a pas noté le nombre de jeux de mots complètement pitoyables qui sont sortis mais ça nous a permis au moins de constater qu’on partageait un sens de l’humour discutable, certes, mais certain.
La connotation sportive s’est vite imposée, car le décalage entre l’image traditionnelle mémère du tricot, et celle ultra- technique, énergétique, hystérique du sport nous faisait rire. Et l’esthétique du monde du sport des années 70- 80, ringarde à souhait, nous plaisait bien. L’idée de notre mascotte pom- pom girl est née comme ça.

Cépourtoi FACTORY : A force de s’encourager mutuellement et se congratuler (parce qu’on est toutes de fidèles admiratrices du travail de nos camarades…) nous avons choisi de réunir nos supers pouvoirs pour créer une fine équipe qui aime et promeut le tricot sans se la raconter.

Ema Tricopathe : L’idée du CFT est venue de Soso qui avait envie de faire un collectif et qui m’a proposé. J’en avait envie aussi depuis longtemps c’est très bien tombé ! Pour le nom on en a discuté sur msn à 3 et on a décidé aprés. On avait envie d’un esprit vintage sport et on s’est vite mise d’accord sur les grandes lignes . Nous nous sommes trés vite entendu, on s’est bien trouvé !

La suite demain…
En attendant, que pensez-vous de tout ça ?

8 comments found

  1. J’adore cet état d’esprit, et ce projet complètement fou… je serais contente moi de tomber sur une de leurs créations, comme ça, boum, dans la rue…

  2. Sympa comme idée! Un caca à 40€ c’est un peu cher pour une merde :p Les sites sont bien sympa et originaux!

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.