Je bouquine #12

Je ne sais pas si c’est le fait d’avoir investi dans un Kindle ou pas mais j’ai l’impression que je dévore encore plus de livres qu’avant ! Voici donc mes dernières lectures.

– # – # – # – # – # – # – # – # –

Dead Zone de Stephen King

Dead Zone de Stephen King •
Johnny a des visions, lorsqu’il vous serre la main, il peut parfois savoir ce qu’il va vous arriver dans un futur plus ou moins proche. Ce don est pour lui source d’un véritable enfer, impossible à contrôler.
Grande fan de Stephen King, j’ai été déçue par cet ouvrage. Je l’ai trouvé trop brouillon, mal organisé. J’ai eu l’impression que les chapitres avaient parfois été collés les uns aux autres sans véritable réflexion. Le suspens n’est pas au rendez-vous. Dommage…
Bref : grosse déception, passez votre chemin.
► Ma note : 5/10

– # – # – # – # – # – # – # – # –

Le chat qui inspectait le sous-sol de Lilian Jackson Braun

Le chat qui inspectait le sous-sol de Lilian Jackson Braun •
J’ai repris ma lecture des « Le chat qui… » et cette fois-ci, je lis dans l’ordre ceux qui me restent.
Dans ce nouvel opus des « Le chat qui… », Qwill décide de prendre des vacances dans son chalet d’été qu’il veut faire agrandir. Le calme et la sérénité du lieu vont vite se faire oublier face aux problèmes rencontrés lors des travaux.
Encore un ouvrage agréable à lire et sans prise de tête. J’ai un peu moins accroché que d’habitude. Je ne sais pas trop pourquoi, sans doute le sujet qui ne m’a pas vraiment passionnée.
En bref : sympa mais sans plus.
► Ma note : 7/10

– # – # – # – # – # – # – # – # –

H2G2, 2 : Le dernier restaurant avant la fin du monde de Douglas Adams

H2G2, 2 : le dernier restaurant avant la fin du monde
de Douglas Adams •

Les aventures de Ford Prefect, Arthur Dent, Trillian et Zaphod Beeblebrox continuent, les volà désormais coincés à bord du Coeur-en-Or à la recherche du maître de l’univers et de la question fondamentale sur la vie, l’univers et le reste (la réponse ayant été révélée dans le premier tome).
Toujours aussi drôle, la saga continue sur le même ton : léger et absurde. Les révélations s’enchaînent sur la création du monde, de la terre et autres. Cette lecture est toujours aussi agréable et plus les pages avancent, plus je me dis que j’aimerais bien connaître les jeux de mots dans la version originale. Globalement, j’ai quand même trouvé qu’il se passe un peu moins de choses que dans le tome précédent mais j’ai hâte de connaître la suite.
En bref : à lire de toute urgence !
► Ma note : 8/10

– # – # – # – # – # – # – # – # –

24 histoires d'un temps très lointain de Leiji Matsumoto

24 histoires d’un temps lointain de Leiji Matsumoto •
Il est très très rare que j’abandonne un livre en cours de route mais là, j’ai craqué ! J’ai tellement détesté les différentes nouvelles que je n’ai pas pu aller plus loin que la moitié du livre ! J’ai trouvé la plus part des histoires vraiment malsaines et sans aucun intérêt. Pour couronner le tout, j’ai détesté les dessins. Autant vous dire que je ne vous recommande pas ce livre et que je maudis mon frère qui me l’a prêté !
En bref : passez votre chemin !
► Ma note : 0/10

– # – # – # – # – # – # – # – # –

Et vous, comment ça se passe niveau lecture ? Avez-vous lu certains des livres ci-dessus ? Avez-vous un coup de cœur à partager ?

Ce contenu a été publié dans Livres et magazines, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à Je bouquine #12

  1. Cyp dit :

    Je vois que tu as apprécié le recueil de nouvelles de Matsumoto… XD

    Je t’avais prévenu qu’il était spécial !
    Je ne sais pas si tu as lu la préface, mais elle explique pas mal de chose sur le contexte de production de ces nouvelles.
    C’est dommage que tu n’ais pu aller jusqu’au bout car j’ai eu l’impression que les histoires étaient de pire en pire… donc tu n’as même pas vu le pire :D

    Pour pousser un peu plus loin la critique que tu as faite je trouve qu’il expose une description extrêmement dégradante de la femme qui en général est soit une enveloppe reproductrice ç la merci des mâles reproducteurs soit une manipulatrice sans coeur pour qui tous les moyens sont bons pour… se reproduire… dans tous les cas, l’idée est de perpétuer l’espèce sans se préoccuper des personnes… (j’avais l’impression de lire un article scientifique de génétique des populations où on ne voit que des sacs de gènes transmis à la descendance et pas des individus…)
    Après, si on fait abstraction de ce partie pris sur la vision de la femme que laisse ressortir l’auteur, il pose pas mal de question sur la perpétuation de l’espèce humaine et des extrémités qui pourraient se produire pour permettre sa conservation. Mais bon… il faut pouvoir passer outre la représentation des femmes que présente Matsumoto…

    Par contre, je ne te suis pas pour le dessin. Il est vrai qu’il est particulier mais pas forcément désagréable. On est pas mal conditionné maintenant avec les dernières productions en matière de manga et un certain stéréo-typage graphique. Les mangas plus anciens avaient des styles graphiques bien distincts les uns des autres et quand on y revient, ça peut faire étrange ^^

    Dans le genre « vieux manga aux dessins moins stéréotypés » je te propose les 4 tomes de Kamui (ils sont énormes et il faut un sac à dos pour en transporter un…)

    En tout cas, est sorti récemment en un (gros) volume l’intégrale d’Albator et je vais me la lire car je me dis qu’avec un univers plus travaillé, Matsumoto à quand même du réussir quelque chose de sympa :)

  2. Acr0 dit :

    Si, si, je te confirme :) S’offrir un reader donne encore plus envie de lire ! Je ne lis pas trop King car ce n’est pas ma tasse de thé/café/ricoré mais j’ai tout de même dévoré le sensationnel « Carrie ». Oh c’est marrant, j’ai relu le tome 2 de H2G2 il y a trois semaines tout juste. Je me marre vraiment bien avec cette saga :)
    Comme tu sembles aimer l’humour, je te conseille « L’agneau » de Christopher Moore. Et contrairement au classement des maisons d’éditions, ce n’est pas un policier. C’est déjanté :) (mais bien construit)

  3. cacouette08 dit :

    A part Dead zone je n’ai lu aucun des autres livres et le Leiji Matsumoto ne donne pas envie du coup lol ! Pour ma part j’ai plutôt bien aimé ce Stephen King, dont je suis plutôt fan aussi, et de souvenir je n’ai pas été perturbée par l’enchaînement des chapitres mais c’est vrai que je l’ai lu il y a quelques années, ça remonte un peu ! Après il ne fait pas partie de mes préférés non plus, mais il n’est pas très gros il se lit vite donc ça peut aller !

    • Knit Spirit dit :

      En fait, c’est très bizarre avec Stephen King, quand j’étais plus jeune, j’adorais et en relisant les livres, j’accroche moins. Je pense que mes goûts ont changé ^^

  4. particules dit :

    coucou,
    Je ne connaissais pas le « chat qui »… je vais voir à ma bibliothèque préférée s’ils en ont un.
    Je me tate pour un kindle. Tu es contente du tien ? c’est confortable ? apparemment tu lis plus depuis que tu l’as. C’est vrai que c’est pratique, on peut l’amener partout.

  5. Sandrine dit :

    je te suis sur le fait que d’acheter une liseuse fais dévorer plus de livres.
    j’ai longuement hésité avant d’en acheter une et j’ai craqué il y a 3 ans sur une kobo
    j’entends beaucoup parler de la série le chat qui, je vais peut être me laisser tenter
    bon dimanche

  6. gaellouj dit :

    Je ne connais pas la série du chat qui et vais me laisser tenter. En ce qui concerne le Kindle, le père Noël m’en a apporté une l’année dernière et je ne la lâche pas. J’ai converti pas mal de monde autour de moi, même mon chéri qui vient de commander la sienne. Quel bonheur d’avoir toujours sa bibliothèque dans son sac! Pour les plus sceptiques, ça n’ à rien à voir avec une tablette: lire sur une liseuse est aussi confortable que lire un livre. Pas de reflet, pas de fatigue des yeux. Par contre j’offre régulièrement autour de moi les livres que j’ai vraiment aimés car on ne peut pas les prêter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *