{Interview} Yarnbombing à Clermont Ferrand par l’association HS_Projets

Clermont Ferrand, du tricot, du crochet, un festival et du yarnbombing, beau programme, non ?
Aujourd’hui, je reçois Thomas de l’association HS_Projets pour nous expliquer tout ça.
Bonne lecture.

HS_Projets

Bonjour Thomas, vous êtes membres de l’association HS_Projets, pouvez-vous nous dire ce qu’est précisément cette association ?
HS_Projets est une association internationale loi 1901 à but non lucratif reconnue d’utilité publique.
Crée en 2008 elle a pour objet de promouvoir les échanges d’idées, de savoir-faire et d’expériences sur les questions relatives au patrimoine, à la création contemporaine et aux dynamiques culturelles.
Pour cela elle valorise la mobilité internationale en stimulant la circulation des objets patrimoniaux, des artistes, des créateurs, des professionnels et des chercheurs ; et favorise l’accès de cet objet à des publics diversifiés.
Plus concrètement elle coordonne depuis deux ans la mise en place de la première édition du Festival International des Textiles Extra ordinaires ou FITE en collaboration avec le musée Bargoin de la Ville de Clermont-Ferrand.

Pour le Festival International des Textiles Extraordinaires (qui aura lieu 12 au 16 septembre 2012 à Clermont-Ferrand), votre association met sur pieds un projet assez incroyable, pouvez-vous nous en dire plus ?
Le projet du Festival International des Textiles Extra ordinaires (FITE) à pour ambition de créer à Clermont-Ferrand une scène textile internationale, où seront présents artisans, stylistes et artistes qui possèdent des savoir-faire textiles exceptionnels.
Cette première édition s’articule autour d’une exposition co-écrite avec le musée Bargoin de la Ville de Clermont-Ferrand intitulée « Les métamorphoses » qui sera présentée du 14 septembre 2012 au 31 mars 2013. Cette exposition qui a reçue le label « exposition d’intérêt national » par le ministère de la Culture et de la Communication présentera 16 invités venus des cinq continents ainsi que des pièces textiles issues de collections patrimoniales.
Pendant un temps plus court, c’est-à-dire du 12 au 16 septembre 2012, le festival proposera dans différents lieux de la Ville de Clermont-Ferrand des rencontres entre le public et les invités. Au centre Blaise Pascal, un showroom textile permettra aux visiteurs d’acheter des textiles extraordinaires, et un colloque en partenariat avec le CNRS questionnera les différentes significations des textiles. A la chapelle des Cordeliers du Conseil Général du Puy de Dôme, vous pourrez découvrir trois jeunes artistes français utilisant le textile. Le jardin Lecoq sera un lieu de défilé de mode et de présentation d’une grande pièce tressée d’un artiste japonais ; tandis que les commerçants du centre historique accueilleront dans leur vitrine les souvenirs et chroniques textiles des clermontois, auvergnats et autres personnes.
Enfin, des événements tricotés viendront métamorphoser l’architecture de la ville.

Pourquoi avoir choisi le musée Bargoin en particulier pour ce yarnbombing ?
Le musée Bargoin de la Ville de Clermont-Ferrand qui co-écrit et accueille l’exposition « Les Métamorphoses » possède une belle architecture du début du XXe siècle. Musée textile de la Ville, il nous semblait important de mettre en valeur pendant le festival l’architecture de ce bâtiment que certains pensent austère. Il est le cœur de l’événement et le partenaire principal de l’association pour construire cette première édition 2012. Son rôle est d’inviter les publics au musée à partager une expérience sensible et des connaissances.

Vous recherchez des personnes pour participer à cette grande opération artistique. Sous quelle forme les personnes intéressées peuvent-elles vous aider ? Comment peuvent-elles vous contacter ?
Nous cherchons des tricoteurs et tricoteuses du monde entier, prêts à collaborer à un événement international, un peu décalé pu rune réalisation extra ordinaire. Tous les tricoteurs et crocheteurs du monde ont des stocks de laine, voire des pelotes qu’ils n’aiment pas ; et tous connaissent d’autres tricoteurs ou crocheteurs ; alors pourquoi ne pas participer à un projet collaboratif de grande envergure technique et humaine. Comme pour le reste du festival, l’important c’est l’idée de la rencontre, du partage, de l’échange traduit en une performance témoignant de cette possible liaison et participation libre.

Tous peuvent nous contacter par le biais de :
– notre blog : http://hors-serie.blogspot.com/
– notre page Facebook : Hs-Projets Hors Série
– par mail : tleveugle@free.fr

Pour décorer les grilles, vous m’avez parlé de tricotin, le tricot et le crochet sont-ils aussi acceptés ?
Nous cherchons actuellement des crocheteurs et des groupes de tricoteurs. En effet nous voulons changer la perception des éléments verticaux de l’architecture, souvent rigides et froids en éléments colorés et vivants. L’entrée du musée est bordée de quatre colonnes que nous voulons recouvrir de grandes résilles au crochet, tandis que les grilles qui l’entourent serviront de support à un tricotin géant.
Pour cela nous travaillons avec Agnès Dominique de la marque Inès Cabannes, rare maître d’apprentissage en tricot en France qui possède un lieu de formation au 30 rue des Remparts d’Ainay à Lyon (agnesdominique.com).
Avec elle nous avons pensé faire réaliser dans le monde entier des éléments en tricots qui seront ensuite assemblés à Clermont-Ferrand.
Pour les colonnes, il s’agit de quatre modèles de carrés au crochet – suivant la technique dit du filet – de 21 cm de côté. Chaque modèle est à réaliser en coton, suivant une gamme de couleur donnée. Tous les éléments sont ensuite réunis pour créer une résille par colonne.
Pour les grilles, il s’agit de tricoter en jersey une longue bande de 50 mètres sur une vingtaine de centimètres. Cette bande fera office de fil pour un tricotin géant dont les pics de la grille du musée Bargoin seront le support. La grille défensive devient l’outil de réalisation d’un plaid doux et coloré. Notre souhait est de faire réaliser chaque bande par un groupe de tricoteur ; chaque personne tricote avec une ou deux pelotes d’une laine inutile, puis passe son tricot à son voisin. Au final la longue bande en jersey nous est envoyée avec une étiquette cousue indiquant le nom des tricoteurs. Cette bande est « tricotiné » par des clermontois lors du festival pour former un plaid, une petite couverture. Ainsi le groupe est identifié lors du festival par son plaid.

Faut-il obligatoirement habiter Clermont Ferrand pour se joindre à vous ?
Bien entendu les crocheteurs et tricoteurs de Clermont-Ferrand que nous avons rencontré sont très intéressés pour participer à ce projet qui cherche à métamorphoser leur ville. Mais, notre souhait est de convier le monde entier et de réunir les clermontois et les autres participants d’ailleurs. Nous sommes présents sur des sites comme Ravelry où nous prenons contact avec la communauté internationale de tricoteurs. L’idée qu’un groupe de tricoteur du Japon ou d’Allemagne ou qu’une crocheteuse irlandaise puisse participer nous plait vraiment et correspond à l’esprit du festival.

Un mot à ajouter pour les lecteurs du blog ?
Ces deux projets tricots s’inscrivent dans un projet plus global qui montre qu’aujourd’hui il y a des savoir-faire et des volontés de collaborer, de travailler ensemble partout dans le monde. Notre projet n’est pas seulement un événement tricot urbain, il met en lumière des textiles extraordinaires qui touchent l’imaginaire du plus grand nombre.

Un grand merci pour toutes vos réponses et bon courage pour votre beau projet ?
Ce projet n’est plus seulement le notre, il vous appartient désormais un petit peu. C’est aussi grâce à vous qu’il verra le jour. Il est un premier exercice et une première réalisation que l’on aimera renouveler régulièrement lors des prochaines éditions du festival.

Alors, qui se lance dans le yarnbombing ?

Ce contenu a été publié dans Rendez-vous tricot, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à {Interview} Yarnbombing à Clermont Ferrand par l’association HS_Projets

  1. Ccile dit :

    Moi j’en suis !!!!
    Habitant Clermont-Ferrand, participer est une évidence pour moi !!!!
    Rejoignez-nous !!!

  2. Lisou dit :

    Bien sur que les tricoteuses folles de Clermont seront actives!!!

    :-)

  3. jaydeedwa dit :

    Je trouve le yarn-bombing extra ! Vivement que ça arrive dans ma campagne. A moins que je m’y mette toute seule ??!??

  4. Thomas dit :

    Un grand merci à Gaëlle pour cette interview!
    Vous pouvez désomais trouver les fiches techniques pour les projets crochet et tricot à ce lien: https://sites.google.com/site/hsprojets/projets-tricots

  5. sew&laine dit :

    on en sera aussi!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *