Crochetons avec… Julie-Sarah Desjardins aka ACCROchet

« Tricotons / Crochetons avec… », c’est la rubrique qui donne la parole aux accros des aiguilles et du tricot. Aujourd’hui, elle reprend du service après presque 2 ans sans rien et j’espère que ça vous plaira !
Bonne lecture.

accrochet– Salut chère crocheteuse ! Pour ceux qui ne te connaissent pas, peux-tu te présenter rapidement ?
Mon nom est Julie, j’habite Deux-Montagnes, en banlieue de Montréal, au Québec. J’habite dans une maison bleue, avec 2 ados, 1 homme adulte, 2 chiens, 1 chat, et beaucoup, beaucoup de laine.

– Quel est ton pseudo et pourquoi l’as-tu choisi ?
Mon pseudo est ACCROchet, une combinaison de « accro » et « crochet ». Je crois que tout est expliqué!
À la base, je brainstormais avec moi-même pour un nom plus bilingue, mais rien ne me plaisait. ACCROchet s’est imposé et mes amies anglophones ne s’en portent pas plus mal!

– Es-tu bloggeuse ou pas du tout ? Si oui, quelle est l’adresse de ton blog et de quoi traite-t-il ?
Mon site se trouve au http://accrochet.com
Sur mon site vous trouverez tous mes patrons, des entrevues que je réalise avec des gens que j’aime dans le monde du crochet et de la fibre, et toutes sortes d’autres articles.
J’essaie de focuser sur le côté luxueux du monde de la fibre. On passe tant de temps avec notre crochet, autant que ces moments soient agréables!
Je souhaite ajouter un volet plus personnel d’ici peu, pour que les gens qui ne me connaissent qu’en ligne en sache plus sur moi. Je bloguais beaucoup ma vie personnelle avant, et je souhaite recommencer après un bon moment de pause.

accrochet– Maintenant que nous en savons un peu plus sur toi, parlons crochet. Depuis quand crochètes-tu ?
J’ai appris le crochet il y a un peu plus de 10 ans. J’ai commencé à l’enseigner il y a 4-5 ans, et à créer mes modèles à peu près en même temps.

– Comment / pourquoi as-tu eu envie d’apprendre le crochet ?
En fait, j’ai commencé avec le tricot alors que celui-ci reprenait du galon aux États-Unis. J’ai toujours aimé créer, alors j’ai pris les aiguilles de ma mère et quelques tutos mais ça ne collait pas. J’entendais les aiguilles se plaindre de la force avec laquelle je les tenais l’une contre l’autre!
Une amie du Minnesota m’a faisait au même moment du crochet… je connaissais peu les différences entre les deux. Elle m’a dit que peut-être que mon problème était le fait d’avoir 2 outils à tenir. J’ai donc essayé le crochet et je suis tombée en amour immédiatement.

– Qui t’a appris le crochet ?
Je me le suis appris à l’aide de sites web. C’était plus difficile à l’époque de trouver de bonnes ressources, d’ailleurs! Pas de Ravelry (misère) ou tout aurait été bien regroupé, seulement des sites à qualité variable qu’une débutante ne pouvait pas vraiment bien identifier comme bons ou mauvais.
Fallait vraiment aimer ça pour persévérer!
Et il y a cette même amie du Minnesota qui m’a aussi beaucoup aidée par courriel.

– Qu’est-ce qui te plaît le plus dans le crochet ?
Tout. J’aime le fait que malgré tout, c’est un art toujours un peu niché que je peux faire découvrir à des gens d’un peu partout. J’aime les différentes textures qu’on peut lui donner. J’aime la beauté des outils utilisés. J’aime pouvoir montrer au monde entier que le crochet a sa place dans le grand monde des arts de la fibre.

accrochet– Si tu tricotes, pourrais-tu nous faire une liste des pour et des contre en comparant le tricot et le crochet ?
Je ne tricote pas – j’ai arrêté après 32 minutes(!)
Les bases sont faciles à apprendre et les erreurs sont aussi plutôt faciles à corriger.
Dans les cours que je donne, je remarque que ce qu’il y a de merveilleux avec le crochet c’est la rapidité d’exécution, ce qui donne rapidement aux élèves le sentiment d’accomplir quelque chose de beau et nouveau.

– Quel est le dernier ouvrage que tu as crocheté et que prévois-tu comme prochain ouvrage ?
J’aimerais beaucoup faire la Chrysanthemum dress par Chi Krneta. Pour un mariage, ou tout simplement parce qu’elle est magnifique.
Mon dernier ouvrage d’une autre designer a été Pax par Aoibhe Ni, un châle réalisé au crochet tunisien.
Et le dernier que j’ai créé est le pullover Jacqueline.

– As-tu une anecdote crochet à nous raconter ?
Quand j’ai commencé à crocheter, j’imprimais tous les patrons que je trouvais, achetais toutes les revues possibles, sans distinction. Je prenais une laine au hasard et mon crochet le plus près de celui qui était recommandé. Je ne comprenais pas le poids ou la fibre… et clairement pas l’échantillon!
Puis un jour j’ai compris. J’ai appliqué mes nouvelles connaissances pour réaliser le Art Scarf, un joli foulard un peu bohème publié par Spun Magazine.
Ma fille, alors âgée d’environ 5 ans, a décidé de m’aider. Alors qu’il ne me restait qu’à rentrer les fils, elle a décidé de tous les couper pour moi, le plus près possible des côtés courts.
J’ai réussi à réchapper le projet avec une couture bien malheureuse… puis j’ai perdu le foulard dans le métro de Montréal!

– Merci d’avoir répondu à toutes ces questions.
Merci de m’en avoir donné la chance!

Crédit photos : kviau photo&design

Retrouvez toutes les précédentes interviews dans la catégorie Tricotons avec (oui je mélange les « tricotons avec… » et les « crochetons avec… » dans cette catégorie) !

Si toi aussi tu veux participer à cette rubrique (et pas besoin d’être un expert tricot ou crochet pour participer ou même d’avoir un blog, tout le monde peut « jouer »), envoie-moi un message pour que je te fasse parvenir les questions (et précise-moi dans le titre quel questionnaire tu veux).

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Ce contenu a été publié dans Tricotons avec..., avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Crochetons avec… Julie-Sarah Desjardins aka ACCROchet

  1. Ping : Entrevue ACCROchet : Gaëlle de Knit Spirit | ACCROchet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A compléter obligatoirement avant de valider le commentaire *